fbpx
Non classé
Partager sur

Vice Versa: un torrent d’émotions ! (critique)

Vice Versa un torrent d’émotions ! (critique)

Alors que Vice Versa passait au festival de Cannes hors-compétition, ce petit chef d’œuvre de chez Pixar aurait mérité une récompense !

Vice Versa, c’est le retour en grâce des studios Disney/Pixar avec une œuvre originale et unique sortant après des suites comme Monstre Academy et Cars 2 ou encore Toy Story 3. MCE vous propose aujourd’hui sa critique du film Vice Versa.

Le centre de commande des émotions
Le centre de commande des émotions

Vice Versa : un concept de génie!

Dire que Pete Docter s’est inspiré de faits réels pour écrire le scénario et réaliser son film Vice Versa serait un doux euphémisme puisqu’il a eut l’idée du métrage en regardant sa fille passer à l’âge ingrat de l’adolescence! C’est en analysant les changements de comportement de sa propre fille et grâce à une étude très poussée sur le sujet des émotions que Pete Docter a créer un film sur le difficile passage à l’adolescence. Et le résultat est des plus touchants! Certaines scènes pourraient bien rivaliser avec la fin de Toy Story 3, la plus triste et belle fin d’un Pixar à ce jour. Ne craignez donc pas d’avoir les yeux humides devant vos amis, c’est tout à fait normal avec ce film!

Des personnages attachants!

L’incarnation des sentiments par des petits êtres vivants colorés à l’intérieur de la jeune fille est juste une idée magique. Tous sont attachants au possible et ont leurs rôles bien définis. Joie s’occupe de rendre Riley heureuse la majeur partie du temps, occupant une place de leader au centre des émotions. Tristesse est hilarante au possible, mais craint par ses amis émotions, moins elle s’occupe du centre des émotions de Riley, mieux c’est! Dégoût est une sorte de fille superficielle ghetto analysant les éléments de la vie de Riley Couleur inquiétante, forme suspecte, odeur inconnue… Oh mon dieu, c’est un brocoli ! Peur est, comme son nom l’indique, un peureux à toute épreuve! S’il n’est pas contrôlé par Joie et les autres, il peut vite mettre la pagaille dans le centre des émotions. Pour finir, Colère est bouillant. Ce n’est rien de le dire, car dès qu’il explose de colère, il le fait littéralement ! Des flammes se dressent sur sa tête et il peut provoquer des réactions violentes chez Riley. Tout ce petit monde va devoir collaborer pour aider Riley à passer le cap de l’adolescence!

Joie et Tristesse vont devoir collaborer
Joie et Tristesse vont devoir collaborer

Une pépite de plus!

Pixar ne lésine jamais sur les émotions procurées par leurs réalisations. C’est dans cette optique qu’a été créer Vice Versa, on est partagés entre diverses émotions tout au long du film. Un humour qui touche juste à chaque fois, une salle entière hilare au possible et des frissons de « bonheur triste » gérés d’une main de maître. Rien dans ce film n’est laissé au hasard, et ça ce sent. Nul doute que ce Vice Versa sera très bien reçu et comportera une suite toute aussi belle que son « origin story »! Après tout, comme dit le personnage de Joie: Riley est arrivée à l’adolescence, qu’est-ce qui pourrait bien arriver de pire maintenant? Le stade de l’adolescence en elle-même pourrait nous être dépeinte dans une éventuelle suite qui sera accueillie à bras ouverts!

crédit photo: D.R.