fbpx
Non classé
Partager sur

The Revenant: 5 situations qui vous prouvent la crédibilité de la survie de Leonardo Dicaprio !

The Revenant: 5 situations qui vous prouvent la crédibilité de la survie de Leonardo Dicaprio !

Le film est sur toutes les lèvres à l'approche des oscars, et aujourd'hui enfin en salles en France. On parle bien sûr de The Revenant , film de survie avec Leonardo Dicaprio!

Dans ce film de survie, on voit l’acteur Leonardo Dicaprio dans des situations périlleuses et défiant parfois l’imagination. Un médecin s’est récemment pencher sur 5 scènes du film pour voir si la survie était vraiment crédible!

The Revenant: Survie à tout prix!

Parcourir des milliers de kilomètres dans le froid, blessé par un ours, et avoir les éléments qui se déchaînent contre soi. Une situation pas simple dans la vie réelle, mais encore plus difficile à rendre sur grand écran! Pourtant le défi est brillamment relevé par Leonardo Dicaprio et Alejandro González Iñárritu. Une lutte contre les éléments, contre son propre corps, et certainement l’un des plus grands rôles de Dicaprio. Pour vous prouver la crédibilité des scènes de survie, un médecin s’est penché de près sur la question, via 5 scènes du film.

Cautériser une plaie en faisant brûler de la poudre: Crédibilité plausible mais moyenne

Blessé à la gorge par la griffe de l’ours, Hugh Glass doit à tout prix arrêter le saignement de la plaie. Il utilise donc de la poudre de balle qu’il place tout autour de sa plaie, puis y met le feu : la poudre s’enflamme localement, ce qui a pour effet de cautériser la plaie, c’est-à-dire d’empêcher le saignement, et de désinfecter en même temps. Selon le Dr Robert, médecin à Paris, c’est une technique courante mais un peu extrême, dans la mesure où on brûle les chairs. Dans Rambo III, alors qu’il vient d’être blessé par balle, Silvester Stallone pratique le même procédé. A vos risques et périls!

Utiliser des vers pour éviter l’infection: très efficace!

Cette technique, qui n’est pas montrée dans le film, aurait tout de même été utilisée par le vrai Hugh Glass lors de son périple dans le grand nord américain. Le trappeur, qui souffrait de plaies profondes dans le dos, avait utilisé un bâton au bout duquel il avait fixé des asticots pour les poser sur ses blessures. Selon le dr Robert, cette technique permet de retirer le pus de la plaie et reste très efficace!

Se réchauffer dans la carcasse d’un cheval : crédible

L’une des scènes mythiques de The Revenant est celle où Leonardo Dicaprio se réfugie dans la carcasse d’un cheval pour survire au froid. Une technique assez extrême, mais qui permet effectivement de se réchauffer, du moins jusqu’à ce que le corps du cheval refroidisse au bout de quelques heures. Une technique qui marche certes, mais sans aucun doute pestilentielle!

Survivre avec autant de blessures dans le froid

Ici on arrive dans les deux dernières situations peu crédibles et improbables. Le Dr Robert déclare en effet qu’il est totalement impossible de survivre avec de telles blessures dans des conditions climatiques aussi extrêmes. Marcher dans un froid polaire est déjà complexe pour quelqu’un en bonne santé, alors dans le cas de Hugh Glass et de ses multiples blessures c’est totalement impossible!

N’avoir aucun doigt ou orteil gelés au bout de trois semaines

Sans gants pour se protéger, comme c’est le cas de Dicaprio dans le film, il est impossible de survivre. Même en faisant régulièrement des feux, Hugh Glass a en réalité des chances de développer des engelures et des oedèmes. Comme le souligne le dr Robert, en l’absence de traitement, ces lésions peuvent dégénérer, en l’espace de quelques semaines, et entraîner une nécrose de la peau.

En tout cas on vous conseille d’aller découvrir l’un des films les plus attendus des Oscars!