fbpx
Non classé
Partager sur

The Big Short : Ryan Gosling et Brad Pitt font sauter la Banque

The Big Short : Ryan Gosling et Brad Pitt font sauter la Banque

Dans The Big Short, Ryan Gosling, Brad Pitt, Steve Carell et Christian Bale incarnent 4 outsiders qui profitent du crash boursier pour réaliser le casse du siècle

« Shorter » : anglicisme verbal provenant du mot « short », et signifiant « prendre de court ». En langage boursier, « shorter » signifie vendre à découvert, généralement quand on pense qu’une action va baisser.
Au début des années 2000, il fallait être fou pour penser que les actions immobilières allaient baisser.

The Big Short: le casse du siècle est l’histoire vraie des 4 bonhommes les plus fous de Wall Street : Michael Burry, Mark Baum, Jared Vennett et Ben Rickert (certains noms ont été changés) ont compris, bien avant tout le monde, que les prêts hypothécaires américains (les tristement fameux subprimes) étaient viciés : des millions d’américains ayant contractés des prêts immobiliers qu’on aurait du leur refuser seraient bientôt incapables de rembourser, et provoqueraient l’explosion d’une bulle économique, débouchant sur une crise financière mondiale.

Ocean’s Eleven + Wall Street = The Big Short

Dans la droite ligne des grands films sur la finance, The Big Short s’attaque au dernier crash boursier en date, avec un double défi à la clé : d’abord, nous faire comprendre comment la bulle est née, a grossi, jusqu’à son explosion tardive, et ensuite pourquoi il fallait être un petit génie pour le prédire et en profiter. Ce « casse du siècle », le romancier et ex-trader Michael Lewis l’avait parfaitement décrit dans son livre The Big Short: Inside the Doomsday Machine, sorti en 2010.

C’est après avoir lu le bouquin qu’Adam McKay, un réalisateur habitué des comédies (Very Bad Cops, Frangins malgré eux) se met en tête d’en faire un film. Emballé par le projet et le scenario, Ryan Gosling, Steve Carell, Christian Bale et Brad Pitt ont tous accepté une conséquente baisse de salaire pour faire partie de l’aventure. Monsieur Angelina Jolie est même co-producteur sur The Big Short, savant mélange d’Ocean’s Eleven, de Wall Street, et de Crazy, Stupid, Love. On achète !