fbpx
Non classé
Partager sur

Star Wars 7: Un tournage dangereux pour Andy Serkis!

Star Wars 7: Un tournage dangereux pour Andy Serkis!

L'acteur qui incarnait Gollum joue dans Star Wars Snoke, et raconte les difficultés qu'il a eu pour le tournage...

Bientôt, Star Wars sera sur nos écrans! On a hâte. Beaucoup de trailers nous ont tenu en haleine depuis des mois, et de nombreuses intrigues se sont nouées autour du nouveau volet à venir. Entre ce fan malade qui a pu voire Star Wars 7 avant tout le monde car c’était son dernier souhait de mourant, les interactions entre Daisy Ridley et Carrie Fisher, l’offre d’Air France aux américains pour aller voir le film plus tôt chez nous (l’avant première étant le 16 décembre en France et le 18 aux USA), l’actualité de Star Wars a été continue. Andy Serkis en a dit un peu plus sur son rôle et les difficultés de tournage.
Snoke, personnage qu’il incarne dans Star Wars, est le leader du premier Ordre. Andy déclare que Le Réveil de la Force sera grand. Vraiment très grand, tellement qu’il a dû se plier à un tournage assez dangereux…

Star Wars 7: première étape, la taille !

Snoke est très grand en taille, géant même ! C’était une grande difficulté pour l’acteur de Star Wars, qui raconte à Empire ne pas vraiment avoir su à quoi allait-il ressembler au moment où il jouait.
«J’ai travaillé surtout avec Domhnall Gleeson et Adam Driver. Pour mon premier jour, je suis essentiellement resté debout sur un podium de 7 mètres de haut, à jouer Snoke sans avoir la moindre idée de ce à quoi il ressemblait… ou qui il était ! J’étais très haut, complètement seul, loin de tous les autres mais jouant quand même avec eux.»

Star Wars 7: ensuite… La voix!

Ce n’était pas le seul aspect compliqué! L’acteur jouant Snoke devait donc déja, en premier lieu, ne pas avoir le vertige. Mais aussi, sa voix devait être modifiée, car Snoke doit être très intimidant pour les autres. Andy Serkis explique comment s’y sont t-il pris:
«Nous avons utilisé une méthode que l’on appelle entre nous le  » Kongolizer « , avec laquelle on diffuse le son grâce à des enceintes afin de donner une impression de puissance et de distance au personnage. »
Oui, parce que la chose c’est aussi que comme il est très grand, sa voix doit porter loin… Une vraie difficulté pour Serkis, qui déclare:
«C’était un vrai défi mais c’était aussi assez terrifiant. En fait, c’est probablement l’expérience la plus terrifiante que j’ai pu vivre sur un film.»