fbpx
Non classé
Partager sur

Star Wars 7 : le plus grand fan français, c’est lui !

S’il y a bien une référence dans le monde des fans de Star Wars, c’est Dimitri Vallee. Depuis trois mois, ce nouveau Jedi parisien vit sa passion au quotidien, àtravers un sport tout droit sorti de l’univers Star Wars : Le Sabre Laser !

Un fan incontestable

Quand on passe la porte d’entrée du jeune comptable, on n’en doute plus : nous sommes accueillis par des figurines d’un mètre de personnages de la saga. Posters, photos, puzzles, goodies et figurines, partout où se pose notre regard, il y a Star Wars.
Sa passion ne s’arrête pas là : Il y a trois mois, Dimitri a décidé de pratiquer un sport encore peu connu du grand public: Le Sabre Laser.
Un moyen ludique qui lui permet de rester en lien direct avec le film, et de combler l’attente de la sortie du prochain opus.

Dimitri a accepté de se confier à MCE sur ses motivations :
« E​n Mars, j’ai subi une opération : on m’a enlevé deux ­tiers de l’estomac, et donc suite à ça, on m’a conseillé de reprendre le sport. J’avais déjà beaucoup pratiqué avant, mais j’aimais pas trop l’ambiance qu’il y avait. J’ai donc recherché un autre sport. Ils ont ouvert l’académie en Septembre, j’ai assisté à des cours de préparations et ça m’a plu. J’ai vu que c’était assez sportif donc je me suis inscrit. »

Une école pour jeune padawan : le Sport Saber League

Dimitri se déplace au 10e arrondissement de Paris pour pratiquer le combat au sabre laser. Mélange d’escrime et de Kendo, cette discipline originaire des États­Unis est un moyen de participer à une activité ludique, qui enseigne aux pratiquants des principes fondamentaux tels que la détermination, la concentration, la persévérance et la modération.
Un apprentissage qui passe par le renforcement musculaire : pompes, abdos, cardio…
Personne n’y échappe !

Pour ce qui est de l’équipement, un sabre laser en aluminium rétractable, permettant un combat à une ou deux mains, et capable d’émettre de la lumière grâce à une LED.
Pour les protections, des gants et un casque de type “paintball” sont obligatoires pour une pratique sécurisée.

L’académie connaît un succès considérable. Les cours pour adultes affichent complet. De plus, trois autres clubs ont fait leur apparition : également présent à Orléans, La Roche sur Yon et Antibes, le Sport Saber League s’étend petit à petit. La force vous donne rendez­vous le 16 Décembre pour la sortie du septième épisode, en attendant 2016 pour les premiers championnats de Sabre Laser de France.

Axel Dugal