fbpx
Non classé
Partager sur

Star Wars 7: J.J Abrams ne va pas «disney-iser» son film !

Star Wars 7: J.J Abrams ne va pas «disney-iser» son film !

Lors de son interview accordée à Vanity Fair, J.J Abrams, réalisateur du septième volet de la saga Star Wars 7: Le réveil de la Force a rassuré les fans.

Stars Wars 7: Les inquiétudes fondées des fans

J.J Abrams et le reste de l’équipe n’ont pas l’intention de laisser « la firme aux grandes oreilles » modifier à sa manière Star Wars 7: Le réveil de la Force ! En effet, les fans étaient quelque peu inquiets depuis que la firme LucasFilms a été rachetée en 2012 par Disney.

L’entreprise américaine de Walt a tendance à imposer ses standards, son final cut, son montage, etc aux films qu’elle produit. Et le dernier Mashup de Star Wars 7: Le réveil de la Force réalisé par la chaîne Youtube PistolShrimps dans laquelle des personnages de Disney s’incrustent dans le trailer ne peut faire qu’amplifier leurs craintes!

La rassurante réponse de JJ Abrahams

Mais ce Star Wars sous titré « Where the dreams come true! » avec cette image de Peter Pan tenant un sabre laser et Aladdin aidant John Boyega à se relever est bien loin de la réalité, dieu soit loué ! Star Wars 7: Le réveil de la Force échappera à ces modifications, d’après J.J Abrams qui a déclaré à Vanity Fair: « Je ne peux que répéter inlasablement la même chose: Bob Iger et Alan Horn ont compris cette entité fait maintenant partie de Disney. Mais ils ne tenteront pas de la “Disney-iser”. Ils ne font rien d’autre que ce qui est incroyablement intelligent: laisser Kathleen Kennedy – qui est une personne et une productrice remarquable, gérer et diriger Lucasfilm. »
La saga crée et imaginée depuis 1977 par George Lucas gardera donc toute son essence sans changements cruciaux de la part de Disney. Pas de mauvaise surprise à priori alors lors de la sortie qui aura lieu 2 jours plus tôt en France que le reste du monde, le mercredi 16 décembre! Les amateurs de Star Wars 7: Le réveil de la Force pourront alors juger de si J.J Abrams a bien tenu sa promesse par eux mêmes.