fbpx
Non classé
Partager sur

Spectre: Blofeld, Dr No, Le chiffre…top 007 des pires méchants de la saga James Bond

Spectre: Blofeld, Dr No, Le chiffre…top 007 des pires méchants de la saga James Bond
Partager
Partager sur Facebook

Dans Spectre, 007 affronte Franz Oberhauser, héritier d'une longue tradition de méchants de la saga James Bond. Retour sur ceux qui nous ont le plus marqué

1 – Le docteur Julius No (Joseph Wiseman) dans James Bond 007 contre Dr. No (1962)

DR NO
Tout premier méchant de la saga cinéma James Bond, le Dr. No fait partie de l’organisation Spectre, et n’a d’autre but que de dominer le monde. En attendant d’y parvenir, pour vivre heureux il vit caché sur une île armée des dernières technologies. Mais l’incursion de James Bond (alias Sean Connery, bien aidé par Usrula Andress) marquera la fin ridicule de ce méchant, enseveli sous un tas d’excrément de mouettes !

2 – Ernst Stavro Blofeld (Donald Pleasence, Telly Savalas, Charles Gray et Max von Sydow) dans On ne vit que deux fois (1967), Au service de sa Majesté (1969), Les diamants sont éternels (1971), et Jamais plus jamais (1983)

BLOFELD
Apparu dans 3 films, aperçu dans 3 autres, et encore évoqué dans une bonne dizaine d’épisodes de la saga, Blofeld est le méchant ultime de la saga James Bond. Qui ne se souvient pas de cet homme taciturne méditant ses plans machiavéliques assis dans son fauteuil, caressant son chat blanc. Big boss de l’organisation Spectre, il y a fort à parier que Blofeld sera encore derrière l’intrigue du 24ème épisode qui sort cette semaine.

3 – Auric Goldfinger (Gert Fröbe) dans Goldfinger (1964)

GOLDFINGER
Tous les méchants de James Bond ont un point commun : une grosse tendance mégalo. Mais chez Auric Goldfinger, c’est carrément pathologique ! L’or est l’obsession de ce bonhomme rondouillet aux airs de papy écossais. Il est déjà l’homme le plus riche de grand Bretagne, et pour devenir le principal pourvoyeur d’or du monde, cet industriel ambitionne de détruire Fort Knox, la réserve d’or des États-Unis. Pour calmer pépère, Sean Connery lui fera faire le grand saut depuis un avion en vol, le tout sans parachute.

4 – Le Chiffre (Mads Mikkelsen) dans Casino Royal (2006)

LE CHIFFRE
Est-ce son absence de nom véritable ou ses larmes de sang qui font du chiffre l’un des plus effrayants méchants que 007 ait jamais affronté ? On vous laisse le soin d’en juger, mais ce petit génie des mathématiques, banquier de la mafia, tient les cordons de la bourse des pires crapules du monde. Son petit faible pour le poker le perdra : suite à une partie perdue contre Bond, le chiffre se fera éliminer par le Spectre, qui l’a un peu mauvaise qu’ont ait joué avec son fric.

VOIR AUSSI>>> Spectre : box-office, salaire, conquêtes et Martinis…le bilan chiffré de Daniel Craig en 007

5 – Thiago Rodriguez alias Silva (Javier Bardem) dans Skyfall (2012)

SILVA
Bon ok, les manières de grande folle et la coupe peroxydée de Silva font de lui le méchant le plus clownesque de la saga James Bond. Mais un clown maléfique, c’est quand même très très flippant. Surtout quand cet ex-agent secret est obsédé par sa vengeance contre le MI-6 et contre M. James Bond tentera bien de la protéger, mais M succombera à l’attaque de Silva, qui est donc le seul méchant à avoir arraché une larme à 007.

6 – Electra King (Sophie Marceau) dans Le Monde ne suffit pas

ELECTRA
D’accord, le vrai méchant du film, c’est son petit copain, Renard. Mais pour la beauté du geste, on a préféré classer la diabolique Electra King parmi les pires méchants de la saga James Bond. Aussi belle que redoutable dans Le Monde ne suffit pas, Sophie Marceau donne du fil à retordre à Pierce Brosnan, qui n’a sans doute jamais pris autant de plaisir à se frotter à des méchants.

7 – Requin (Richard Kiel) dans L’espion qui m’aimait (1977) et Moonraker (1979)

REQUIN
Mémorable autant pour son rôle d’homme de main brute-épaisse que pour sa machoire d’acier et son physique impressionnant (atteint d’acromégalie, Richard Kiel mesurait 2’18 m), Requin est sans doute le méchant le plus costaud qu’ait jamais affronté James Bond. 007 n’en est jamais venu à bout, mais le brutal Requin va se découvrir un coeur et passer du coté des gentils, lorsqu’il tombe amoureux de Dolly dans Moonraker. Les méchants aussi ont droit aux Happy end !