fbpx
Non classé
Partager sur

SLT: Jean-Luc Reichmann, au bord des larmes, évoque son terrible accident !

SLT: Jean-Luc Reichmann, au bord des larmes, évoque son terrible accident !
Partager
Partager sur Facebook

Invité dans l'émission « SLT » présenté par Thierry Ardisson, Jean-Luc Reichmann a fait une terrible anecdote sur son histoire personnelle

Jean-Luc Reichmann est un des animateurs les plus populaires. L’animateur a fait ces derniers jours le tour des rédactions et des plateaux de télévision pour parler de son livre, T’as une tâche, pistache sorti en librairies ce jeudi. Dans cet ouvrage, l’animateur des Douze Coups de midi revient notamment sur son enfance compliquée en raison de sa fameuse tâche sur le nez.

Jean-Luc Reichmann complexé par sa tache sur le nez

Et pour cause, le présentateur a été sujet à de nombreuses moqueries notamment à l’école primaire « Quand on a une tâche sur le pif à l’école, c’est un cauchemar. Dans la cour de récré, il y avait des petits, des roux, des gros, mais il n’y en avait qu’un avec une tâche sur le pif, et c’était moi » s’était-il souvenu dans les colonnes de Voici. Résultat, pendant quelques années, celui dont la soeur est atteinte de surdité va chercher à se faire enlever cette tâche de naissance avant finalement d’accepter « l’idée de cette trace de peinture. Ce coup de pinceau violacé mal placé m’accompagnera toute la vie. A partir de maintenant, il faudra donc définitivement faire avec

Jean-Luc Reichmann se confie dans SLT

Ce samedi soir, Jean-Luc Reichmann était l’invité de Thierry Ardisson dans SLT sur Canal+. Et dans l’émission de Thierry Ardisson, qui était dernièrement au bord des larmes dans l’émission, Jean-Luc Reichmann revenu sur son enfance, sa vie et sa carrière, le présentateur s’est livré sur son histoire très émouvante et a révélé une terrible confidences sur le plateau de SLT.

Le présentateur est également revenu sur son terrible accident qui l’a plongé dans le comas pendant plusieurs jours. « Je conduis depuis l’âge de 14 ans » avait-il confié il y a quelques temps à Sophie Davant comme pour souligner à quel point il connaissait déjà bien les dangers de la route. Et de poursuivre : « Ça a été une épreuve très très compliquée, il fallait franchir des caps physique d’abord, puisque je suis resté immobilisé pas mal de temps [pratiquement un an, NDLR] et je n’avais plus de rate. »

Crédit Photo : femmesactuelles.fr