fbpx
Non classé
Partager sur

Shining, Poltergeist…Découvrez les secrets pour faire un bon film d’horreur !

Shining, Poltergeist…Découvrez les secrets pour faire un bon film d’horreur !

Vendredi 13 oblige, l'horreur est de mise et encore plus au cinéma... De Shining à Poltergeist en passant par the Ring, quels sont les astuces pour un bon film d'horreur?

Les films d’horreur se nourrissent de nos peurs les plus profondes, et bien que terrifiants ils sont aussi fascinants. En effet, la beauté des films d’horreur naît de la peur de l’inconnu, du goût de l’adrénaline…

Trouver une idée solide qui foute les jetons !

Frissons, suspense, temps mort, indices… Tout commence par une idée solide et bien flippante, sinon l’histoire ne tient pas debout! On peut augmenter la terreur en intégrant des scènes uniquement audio. Fantômes esprits ou créatures mystérieuses, rien n’accentue encore plus la crainte chez le spectateur que l’absence d’image ! Ou, comme dans Shining, des images sans dialogues, comme le petit garçon sur son vélo dans le couloir…

Dénicher l’emplacement idéal pour terrifier !

Dans les bois, dans une maison hantée ou isolée… Les lieux pour tourner un film d’horreur sont nombreux, mais encore faut il qu’il colle avec votre scénario! Ainsi toujours vérifier que les deux soient bien en adéquation. Et sur un plan un peu plus pratique, toujours être sûr de pouvoir tourner sans problème à cet endroit! Ca serait bête de tout organiser et d’être freiner au dernier moment par ce genre de détails !

Une bande originale qui suive le suspense du film!

Suspense mystère et peur ne peuvent qu’être accentuer et mis au diapason si la musique du film est à la hauteur! Violons stridents, notes de piano répétitives… Tout doit être réuni pour que le spectateur tremble dans son siège!

Un tueur ou un monstre en personnage central!

Pas besoin qu’il parle, c’est même souvent mieux! Les motifs de sa folie ou de son existence peuvent être basiques, du moment qu’ils restent crédibles! Vengeance, trahison, à vous de trancher !

Un objet qui jalonne le film de A à Z !

Un sac, une vidéo comme dans The Ring, un collier… Peu importe l’objet tant qu’il agit comme un fil conducteur et que le spectateur peut facilement le repérer dans les séquences. S’il est trop complexe à repérer, on ne peut pas non plus reconstituer le puzzle, et ça perd de son charme !

Un bon retournement de situation!

Si en plein milieu du film un retournement de situation s’opère dans le film, l’effet est généralement immédiat! Il faut le soigner, c’est certain, mais généralement le public est vite encore plus accroc et ne décroche pas du film !