fbpx
Non classé
Partager sur

Mad Max Fury Road: plus fort que Fast and Furious 7 et 50 nuances de Grey !

Mad Max Fury Road: plus fort que Fast and Furious 7 et 50 nuances de Grey !

Mad Max Fury road démarre en trombe pour son premier jour en salles, et détrône les 2 films évènements du début d'année

Exceptionnellement, la sortie cinéma de Mad Max Fury Road s’est effectuée jeudi au lieu de mercredi, histoire de laisser le privilège de l’avant-première au Festival de Cannes. Et si Cannes valait bien l’exception, cela n’a fait qu’augmenter l’impatience des fans. Du coup, Mad Max Fury Road a attiré 270 000 spectateurs dans les salles françaises, dès son premier jour d’exploitation. C’est l’un des meilleurs démarrages de l’année.

Meilleur démarrage de l’année à Paris

Dans les salles de la région parisienne, le quatrième volet de la saga de George Miller a fait encore mieux : avec 76 000 entrée en moins de 24 heures, il réalise le meilleur démarrage de 2015 à Paris, devant 50 nuances de Grey(65 000 entrées) et Fast and Furious 7(70 000). A ce petit jeu, Mad Max Fury Road a même détrôné Avengers 2. La suite des aventures des héros Marvel était jusque là le plus gros démarrage en salles parisiennes avec 75 000 spectateurs dès le premier jour. A ce rythme de furieux, Mad Max 4 devrait rapidement prendre la tête du Box-Office, où Avengers 2, caracole toujours avec 3 600 000 spectateurs depuis sa sortie le 22 avril.

Max, 4 fois plus fou

Avec de tels chiffres, le réalisateur George Miller devrait être vite remboursé des 150 millions de dollars investis dans le tournage de Mad Max Fury Road (soit 10 fois plus que le premier Mad Max, sorti en 1979). Tourné à 80% sans effets speciaux, ce quatrième opus des aventures du desperado australien plonge Max Rockatansky dans une furieuse poursuite dans le désert. Tom Hardy, qui reprend le rôle de Mel Gibson, va devoir faire équipe avec Charlize Theron, interprète de l’Imperator Furiosa, poursuivie par le terrible Immortan Joe et ses hordes de fidèles.
Le film est un road movie à 100 à l’heure, qui scotche le spectateur à son fauteuil 2 heures durant. On en sort assoiffé mais forcément époustouflé par le rythme, l’esthétique, et la réalisation virtuose de George Miller, 70 ans, et père d’une saga qui n’en fini plus. Miller vient d’ailleurs d’évoquer une suite à son Mad Max Fury Road. On a déjà hâte !