fbpx
Grandes Ecoles et Universités Inside
Partager sur

L’ESIEA offre 5 ans de scolarité à une lauréate du Trophée Excellencia !

L’ESIEA offre 5 ans de scolarité à une lauréate du Trophée Excellencia !

Les femmes aussi peuvent être douées en numérique! Et pourtant, les différences sont toujours très grandes dans le secteur.

L’ESIEA : Une école prête à ouvrir ses portes et le monde du numérique aux femmes

L’école d’ingénieurs du monde numérique poursuit son action en faveur des jeunes femmes afin d’encourager leur présence au sein des écoles d’ingénieurs et de les faire accéder à un secteur porteur, qui leur est grand ouvert.
Les noms des lauréates du Trophée Excellencia ont été révélés mardi 29 septembre lors d’une soirée de remise des prix, en présence d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du numérique. Partenaire de l’initiative, l’ESIEA, école d’ingénieurs du monde numérique offrait à cette occasion 5 années de scolarité à l’une d’entre-elles.
Tremplin pour les jeunes filles, la catégorie « Étudiantes » du Trophée Excellencia a pour objectif de mettre en valeur les projets professionnels des futures femmes du numérique en finançant leurs études dans une école d’ingénieur.
Fatiha Gas, Directrice du campus parisien de l’ESIEA, souligne l’importance de cette action :
« Aujourd’hui 18% de nos étudiants sont des femmes. Ce score est supérieur à d’autres écoles… mais encore loin de la parité souhaitée ! En participant à ce Trophée, ou en développant ses propres initiatives comme ELLES@esiea qui met en relation de potentielles étudiantes, des élèves actuelles avec des alumni, l’ESIEA souhaite combattre les stéréotypes et œuvrer à la féminisation du monde numérique.»

Une jeune femme de 18 ans récompensée par l’ESIEA

C’est Hélène Recotillon, jeune femme de 18 ans originaire de Cholet qui rejoindra l’ESIEA dès le mois d’octobre pour y entamer ses études. Fermement décidée à devenir ingénieur et passionnée par les objets connectés, Hélène recherchait une grande école dont les enseignements rencontrent ses projets. Elle en est naturellement venue visiter l’ESIEA pendant les journées portes ouvertes :
« Son esprit familial m’a tout de suite séduite et ses enseignements correspondaient à mes envies. Je m’y suis même découvert un nouvel intérêt pour la robotique et la réalité virtuelle. Je ne pensais pas en plus remporter un prix ! Qu’un jury prenne au sérieux mon projet professionnel…c’était déjà une récompense en soi ! » déclare-t-elle.
Hélène qui pour l’instant se projette dans un métier lié aux objets connectés n’exclut pas de monter sa propre entreprise, une option également possible à l’ESIEA grâce à son dispositif « Espoir entrepreneur » ; et pourquoi pas, de poursuivre des études à l’étranger, grâce aux partenaires de l’école, présents sur tous les continents.
Œuvrer à la parité dans les professions du numérique.

Premier à récompenser les femmes des nouvelles technologies, le Trophée Excellencia, organisé depuis deux ans par Femmes du Numérique, Commission de Syntec Numérique et Pasc@line (association réunissant 75 établissements d’enseignement supérieur du numérique), vise à promouvoir le secteur du numérique auprès des femmes, à mettre en avant la réalité de ses métiers mais aussi à combattre les stéréotypes.
Selon Syntec Numérique, 27,2% des travailleurs du numérique sont des femmes (alors qu’elles représentent 48% de la population active). Un chiffre qui retombe à 14% lorsque l’on en exclut les fonctions non techniques, dont les fonctions supports (ressources humaines, secrétariats, etc.).
« Le numérique offre de nombreux débouchés, ses métiers ouvrent à des secteurs aussi passionnants que ceux de la médecine, de la culture et des médias ; les perspectives de carrières y sont évolutives et ouvertes à l’international. Les femmes doivent pouvoir profiter de ce secteur porteur. » conclut Fatiha Gas.