fbpx
Non classé
Partager sur

Le Labyrinthe 2 : Hunger Games tient son héritier !

Le Labyrinthe 2 : Hunger Games tient son héritier !

On a vu Le Labyrinthe 2 : la terre brûlée, on vous dit ce que ça vaut

A peine un an après la sortie du premier opus Le Labyrinthe, la saga passe la seconde avec Le Labyrinthe : la terre brûlée. Dans cette suite, Thomas, Teresa, et les autres Blocards ont réussi à s’échapper du Labyrinthe, non sans compter de douloureuses pertes, comme celle de Chuck. Les voici désormais réfugiés dans un complexe qui les protège du monde extérieur, dévasté par l’Apocalypse. Mais Thomas a rapidement des doutes sur les réelles motivations de Janson, le chef du Quartier Général. Il convainc les autres blocards de s’échapper, mais tous se retrouvent alors livrés à eux-même sur la terre brûlée, où les éléments sont au moins aussi dangereux que les hordes de brûlés, des sortent de zombies. De quoi presque regretter la prison de Labyrinthe. Dans l’enfer de la terre brûlée, nos héros ne savent plus à qui se fier, même dans leurs rangs…

VOIR AUSSI>>> Blake Cooper (Chuck) dévoile les coulisses du Labyrinthe

Calibré comme une trilogie de blockbuster pour jeunes adultes, l’adaptation du best seller de James Dashner est bien partie pour reprendre le flambeau de la saga Hunger-Games, qui s’achèvera avec La Révolte : partie 2 le 18 novembre au cinéma. Spectaculaire, épique, il met aux prises de jeunes héros avec des obstacles inimaginables. Et comme ses héros, la saga Le Labyrinthe a bien grandit depuis le premier opus. Un univers plus sombre, des sentiments plus affirmés, et un scenario définitivement plus adulte font de ce Labyrinthe une suite encore plus captivante que le premier volet. Thomas était obsédé par l’idée de sortir du Labyrinthe. Maintenant qu’il en est sorti, il est plus que jamais confronté à ses doutes, et porte désormais la vie de ses amis sur ses épaules. Des enjeux plus complexes donc, et de nouveau personnages : le mystérieux Janson, joué par Ayden Gilen (Littlefinger dans Game of Thrones), et l’intrépide Brenda apportent leur pierre à l’édifice d’un Labyrinthe où l’on se perd avec plaisir.

Le Labyrinthe : la terre brûlée, au cinéma le 7 octobre