fbpx
Non classé
Partager sur

« L’année Prochaine »: après le bac, l’amitié à l’épreuve (notre critique)

"L'année Prochaine": après le bac, l'amitié à l'épreuve (notre critique)

Dans le film "L'Année Prochaine", deux amies montent à Paris pour leurs études post-bac. Une année qui va bouleverser leurs vies, et leur amitié

C’est un film qui tombe bien. Projeté en salles à partir du 24 juin, en pleine période de bac, L’année prochaine s’adresse directement aux quelques 684 000 lycéens qui s’apprêtent à voir leur vie changer d’ici la rentrée de septembre. Fini le lycée, le Bac et le cocon familial. Pour beaucoup de bacheliers, l’année prochaine rime avec nouvelle vie, nouvelle ville, nouvel appartement, nouveaux amis, nouveaux amours…

2 amies montent à Paris

Une foule de bouleversements que vont connaitre Clothilde (Constance Rousseau) et Aude (Jenna Thiam). Si la première se voit déja à Paris, en première année de fac de philosophie, la seconde n’a pas prévu de quitter son petit village. C’est sans compter sur Clothilde, qui inscrit en cachette son amie à la prépa des beaux-arts. Passée la colère, Aude accepte de monter à Paris et de se mettre en colocation avec sa meilleure amie. Mais dans cette année charnière pour leur avenir, les deux jeunes filles vont connaitre des destins contraires. Les études, les amitiés et les amours, tout semble désormais séparer Clothilde et Aude, chacune transformée par cette nouvelle vie.

Suis-je plutôt Clothilde ou Aude ?

L’année prochaine traite avec une douce violence de ces amitiés de lycée et du Bac, qu’il est douloureux de voir s’éfriter à l’aube de la vie d’adulte. Le film va encore plus loin en montrant combien ces amitiés peuvent s’avérer toxiques lorsqu’on s’y accroche désespérément. Au delà des lycéens qui passent le bac cette année, L’année prochaine parlera à bon nombre, pour avoir vécu cet épisode où les ambitions prennent le pas sur les amitiés d’enfance. On se pose alors la question : suis-je plutôt Aude ou Clothilde ? Celle qui a suivi ou celle qui est partie ?

Un premier film réussi

L’Année prochaine est servi par un joli casting où Constance Rousseau et Jenna Thiam forment un duo d’amies inséparables auquel on croit fort. On salue ce premier film de Vania Leturcq, dont la sensibilité fait merveille pour mettre en scène cette aude triste à l’amitié.