fbpx
Non classé
Partager sur

Deadpool: Ryan Reynolds et l’équipe du film vous plongent dans les coulisses du film et des effets spéciaux !

Deadpool: Ryan Reynolds et l’équipe du film vous plongent dans les coulisses du film et des effets spéciaux !

Deadpool n'a pas fini de cartonner au cinéma, ça n'est même que le début ! Une suite est déjà prévue, et on découvre aujourd'hui les coulisses des effets spéciaux du film!

Le public s’enflamme de jours en jours pour Deadpool et ce personnage si atypique incarné par Ryan Reynolds. En attendant plus d’infos concernant la suite prévue pour l’an prochain, on vous donne un aperçu des effets spéciaux du film!

Deadpool: Des effets spéciaux spectaculaires!

On l’a tous remarqué, le nouveau bébé Marvel regorge d’effets spéciaux pus dingues les uns que les autres. Avec un budget d’un peu moins de 60 millions de dollars, soit le quart d’un Captain America, on était pas sûrs du résultat! Pour donner vie à ce personnage, il fallait une approche atypique des effets visuels. Le réalisateur Tim Miller est lui-même un expert de la discipline puisqu’il dirige depuis vingt ans Blur Studios, un studio qui bénéficie d’une bonne réputation et auquel on doit par exemple le générique de Millenium de David Fincher. Son expérience a été essentielle pour mener à bien ce projet qui souffrait d’un budget minuscule dans le genre (le personnage s’en moque d’ailleurs ouvertement dans le film). Malgré cette faiblesse, le film comporte pas moins de 1500 plans à effets visuels. La majorité d’entre eux concernent les personnages Deadpool et Colossus. Scoop innatendu, le masque de Deadpool lui même est un effet visuel! Les effets spéciaux sont supervisés par Jonathan Rothbart spécialiste des effets spéciaux depuis de nombreuses années. A noter aussi que le personnage de Colossus est uniquement réalisé en animation 3D. Les plans avec Colossus nécessitaient deux prises : une avec l’interprète et les acteurs, et l’autre sans lui, mais avec ses partenaires qui simulaient sa présence. Il portait une tenue grise de motion capture.

Les coulisses du tournage!

Le réalisateur Tim Miller nous révèle que même si la direction d’acteurs a été plus simple que ce qu’il pensait sur le tournage, cela a été plus dur d’introduire le personnage principal à l’écran. En effet, ce mutant n’a jamais été aussi décalé que ses collègues, et c’est aussi un anti-héros! Ajoutez à ça son langage fleuri qui en fait sursauter plus d’un, la tâche n’était pas simple! Le long-métrage a fait un excellent démarrage aux USA, avec 135 millions de dollars en trois jours. Il s’agit du meilleur démarrage enregistré par la 20th Century Fox, d’autant plus notable que le film est classé R : les moins de 17 ans ne peuvent assister aux projections que s’ils sont accompagnés par une personne majeure. Une restriction qui a généralement tendance à considérablement réduire le nombre d’entrées en salles. Rappelons aussi que Deadpool a mis pas moins de 11 ans avant de voir le jour, tant et si bien que Ryan Reynolds n’était pas sûr que le projet prenne enfin vie! Pourtant aujourd’hui Deadpool semble avoir de belles années devant lui!