fbpx
Non classé
Partager sur

American Ultra: que vaut la comédie barrée de la fin de l’été ?

American Ultra: un film assez barré!

Ce mercredi 19 août, sort le film "American Ultra" de Nima Nourizadeh, avec Jesse Eisenberg et Kristen Stewart. MCE vous livre sa critique du film.

Réalisé par Nima Nourizadeh, le réalisateur de Projet X, American Ultra dépeint un univers assez déjanté, mêlant des junkies et des services de renseignements, dans une comédie d’action qui sent un peu le déjà vu.

Synopsys: « Mike Howell vie paisiblement et sans ambition avec sa petite amie Phoebe. Mais leur situation se retrouve soudainement chamboulée. À sa grande surprise, Mike est en fait un agent dormant surentrainé dont la mémoire a été effacée. En un clin d’œil, son passé refait surface et Mike se retrouve au milieu d’une opération gouvernementale visant à l’éliminer. Il va alors devoir faire appel à ses capacités insoupçonnées d’agent secret pour survivre. »

American Ultra: un scénario tiré par les cheveux

Même si le film se veut décalé et en apparence modeste, le scénario très hollywoodien du duo invincible qui se sort de toutes les situations apparaît parfois redondant. On passe toutefois un bon moment de divertissement, grâce notamment à la présence d’une Kristen Stewart très surprenante en Junkie super-espion. Le film tombe dans une certaine facilité, en jouant avant tout sur des situations insolites et ressassées notamment dans beaucoup de parodies du genre d’action, comme Scary Movie.

De grosses séquences d’action

On l’aura compris, American Ultra ne fait pas dans la dentelle et hérisse un peu le poil avec son côté faussement subversif. Mais ce long-métrage parvient à jouer avec certains codes cinématographiques, en mettant en avant des scènes assez gores, des hallucinations et des explosions qui pètent dans tous les sens. L’intrigue tourne autour de la personnalité de Mike, le personnage de Jesse Eisenberg, qui passe de la crise de panique à la maitrise du tueur surentrainé, capable de neutraliser ses adversaires dans n’importe quelles circonstances.

Du côté des « Méchants », Toper Grace incarne parfaitement la tête à claques qui pique des crises de colère, avec une équipe de tueurs aussi professionnels qu’instables. Vous l’aurez compris, American Ultra n’est pas le film du siècle, mais nous fait passer un bon moment de détente.

Si vous souhaitez tout savoir sur les sorties ciné de cette semaine, cliquez ici.

Photo DR