fbpx
Non classé
Partager sur

AMERICAN SNIPER : Le film de Clint Eastwood crée la polémique aux US

AMERICAN SNIPER : Le film de Clint Eastwood crée la polémique aux US

Alors qu'il vient de sortir en France, American Sniper est la cible de nombreuses critiques aux Etats-Unis

La 87ème cérémonie des Oscars qui aura lieu dimanche à Los Angeles tient sa polémique annuelle. Elle fait rage depuis depuis la sortie outre-Atlantique d’American Sniper. Le dernier film de Clint Eastwood est en course pour remporter 6 statuettes. Une chose est sûre : il a déjà remporté la palme du film le plus polémique de l’année. Depuis le 16 janvier dernier, acteurs, politiques et journalistes s’écharpent par tweets interposés. Tout commence par la réaction de Michael Moore. Après avoir vu le film, le réalisateur sulfureux de Fahrenheit 9/11, tweete : Mon oncle a été tué par un sniper (…) On m’a appris que les snipers étaient des lâches. Ils vous tirent dans le dos. Les snipers ne sont pas des héros

Le message déclenche immédiatement une vague de réponses sur le réseau, s’en suit même une joute verbale entre Moore et Sarah Palin, la leader conservatrice du Tea Party, celle-ci allant jusqu’à insulter Michael Moore.

oscars 2015
oscars 2015

Seth Rogen (C’est la fin, L’interview qui tue) y est lui aussi allé de son tweet. En écrivant qu’American Sniper lui avait rappelé le film de propagande nazie à la fin d’Inglorious Basterds, il a provoqué la colère de l’acteur Dean Cain qui a tweeté : Seth…j’aime tes films mais là j’ai envie de te botter le cul….

Tweet Dean Cain
Tweet Dean Cain

Pendant ce temps là, une partie de la critique accuse Clint Eastwood d’avoir réalisé un film politisé, véritable promotion de l’armée américaine. Pris dans la polémique, le réalisateur a du s’en défendre, et a même reçu un soutien inattendu : celui de Michelle Obama, la première dame herself !

Spielberg avait abandonné le projet d’American Sniper

Il faut dire que le sujet du film à lui seul était déja touchy, et s’apparentait à un vrai challenge, même pour un Clint Eastwood 3 fois oscarisé meilleur réalisateur : adapter à l’écran l’histoire vraie de Chris Kyle, un tireur d’élite de l’armée américaine ayant combattu en Irak, et considéré comme le sniper le plus meurtrier de l’Histoire des Etats-Unis, assassiné à son retour au pays. Avant Eastwood, David O.Russel (Hapiness Therapy) puis Steven Spielberg himself avaient successivement le projet en mains. Les deux ont finalement lâché l’affaire. Par manque de temps officiellement. Du coté d’Hollywood, il se murmure plutôt qu’ils auraient fait marche arrière en se documentant sur les cotés sombre dudit Chris Kyle, considéré comme une légende par beaucoup, comme un assassin sauvage qui prenait plaisir à tuer pour d’autres.

Un succès énorme en salle

Le film ne dit pas autre chose, présentant Chris Kyle (interprété par Bradley Cooper), comme un homme complexe, pris dans le tourbillon d’une guerre qui a fait de lui le héros tragique qu’il n’aurait jamais du devenir. Sublimer des loosers magnifiques, c’est la marque de fabrique de Clint Eastwood. Il l’avait déjà imprimé sur la pellicule de Million Dollar Baby et Gran Torino. American Sniper est du même accabit. Les spectateurs, eux ne s’y sont pas trompés : le film a déja rapporté 300 millions de dollars de recette aux Etats-Unis, et caracolle en tête du box-office français 2 jours après sa sortie.

J-C N