fbpx
Non classé
Partager sur

50 nuances de Grey: une malédiction sur la saga ?

50 nuances de Grey: une malédiction sur la saga ?

Fronde des fans, casting bouleversé, mauvaises critiques, prises de têtes entre acteurs : adapter au ciné le best seller 50 nuances de Grey devait être une route tranquille et pavée d’or pour Universal… C’est tout le contraire

Y aurait-il une malédiction autour de l’adaptation cinéma de 50 nuances de Grey, le best seller de E.L. James ? La question peut prêter à sourir tant le film fait le buzz, en bien ou en mal, ce qui est déjà une forme de succès. Mais c’est peu dire qu’il ne s’est pas construit en un jour. Souvenez-vous : 6 mois avant le tournage, Universal avait du faire face à une véritable fronde des fans du livre, mécontent du choix des acteurs. Si Dakota Johnson avait sauvé sa tête, Charlie Hunnam avait été prié de quitter le projet quelques semaines seulement avant le tournage. Son seul tort ? Ne pas coller à l’image que les fans se faisaient du charismatique Christian Grey. Quelques jours plus tard, Universal annonce son choix pour remplacer Hunnam : Jamie Dornan, un beau-gosse irlandais aperçu dans Once upon a time. Ouf, tout rentre dans l’ordre et la fan base –hyper-influente– de 50 nuances de Grey valide le casting, en se pâmant d’admiration devant son nouveau Christian Grey. Sauf qu’en coulisses, le tournage est loin d’être idyllique : Dakota Johnson et Jamie Dornan ne s’entendent pas. Pire, Dornan assume mal cette nouvelle célébrité, et avoue que certains de ses proches vont boycotter le film. Sa femme, Amelia Warner, ne supporterait pas de voir son mari dans des scènes de sexe.

L’avenir de la saga ciné menacé ?

Pour cette raison, Jamie Dornan pourrait ne pas reprendre son rôle de Christian Grey dans la suite, 50 Nuances plus sombres. Et ce n’est pas le seul à penser quitter le navire : fâchée avec E.L. James, l’auteure du livre, la réalisatrice du premier volet de 50 Nuances de Grey Sam Taylor-Johnson ne prendra pas les commandes de la suite. Pas la promo idéale pour 50 nuances de Grey. Mais malgré les galères et les critiques très mitigées, le film réalise un départ canon en salle , un peu comme si le box-office se nourissait des buzz né des difficultés rencontrées pendant la production. Malédiction ou pas, on peut être à peu près sûrs qu’il y aura au moins une suite à 50 nuances de Grey. Car si Universal en a vu de toutes les couleurs pour sortir le premier volet, il a déjà rapporté plus de 300 millions de dollars !