fbpx
News Express
Partager sur

L'université Paris Ouest Nanterre La Défense, pionnière en matière de responsabilité sociale et sociétale des universités

L'université Paris Ouest Nanterre La Défense, pionnière en matière de responsabilité sociale et sociétale des universités
Partager
Partager sur Facebook

De nombreuses initiatives menées à Nanterre, mettant en lumière les apports concrets de la RSU, ont permis à l’Université d’accroître en son sein, dans de nombreux domaines, la performance et l’excellence, et de tendre vers une société meilleure. Kairos, projet de réinsertion des jeunes, lancé par Jean-Luc Guinot, Responsable Ingénieur Hygiène et Sécurité de l’Université, en est un des meilleurs exemples

RSU : vers la définition d’un nouveau pilier de la mission universitaire Paris Ouest Nanterre La Défense est favorable à l’idée d’inscrire dans le Code de l’éducation la Responsabilité Sociale et Sociétale comme une mission à part entière de l’université. En effet, nombreuses sont les initiatives de qualité qui permettent à Nanterre d’apporter un témoignage concret sur les bénéfices de l’imbrication entre la société et l’université. En présentant les exemples d’actions menées à Nanterre, l’Université contribue à la promotion de cette démarche transversale et à la faire reconnaitre comme pilier de la mission universitaire.


Faire franchir dans les 2 sens la barrière du RER

Temple du savoir, l’Université n’en est pas moins une composante à part entière de la communauté. Séparée de la ville par la ligne du RER A, l’Université de Nanterre est emblématique de cette réalité. Pour lutter contre cette contrainte autant physique que psychologique, Nanterre a mis en place beaucoup d’initiatives visant à réunir les acteurs de la ville autour de projets communs.

Ainsi, de nombreuses synergies ont vu le jour : ouverture de la bibliothèque aux non-étudiants, manifestations théâtrales ou musicales dans les villes attenantes, expositions tournantes, conférences dans le cadre d’universités de la culture permanente. C’est une autre façon, pour l’université, de s’ancrer dans son territoire, en plus de son insertion dans le tissu économique urbain.

Kairos, un programme de recherche action Ou un projet de réinsertion de la jeunesse devenu objet d’étude pour les universitaires Jean-Luc Guinot, Responsable Ingénieur Hygiène et Sécurité de Nanterre, a lancé il y a 3 ans le projet Kairos. Le « Monsieur Sécurité » de Nanterre est à l’origine de l’éradication des problèmes chroniques de violence sur le campus de l’Université. Son travail s’est inscrit, depuis plus de quinze ans, dans un dialogue constant avec l’ensemble des acteurs du tissu local (établissements scolaires, associations de quartiers, mairie…).

Dans la continuité de cette action de concertation, Kairos est un programme de recherche action destiné à étudier les problèmes d’insécurité et de violence. Jean-Luc Guinot s’est ainsi vu attribuer un accord de la Protection Judiciaire pour travailler auprès des jeunes de la ville de Nanterre en situation de difficulté scolaire (exclusion des établissements, délits divers,..). Les enseignants de l’Université, les étudiants, les personnels administratifs et techniques travaillent aux côtés des éducateurs de la PJJ, des enseignants de l’Education Nationale, des adolescents confiés à la PJJ, et du pôle éducation de la mairie de Nanterre.

L’Université offre à ces jeunes des opportunités de stage dont la mission et la durée est définie après un entretien
avec Jean-Luc Guinot. Dans cette nouvelle situation, les jeunes prennent le recul nécessaire pour envisager leur potentiel sous un nouveau
jour. Les professionnels de Nanterre, quant à eux, bénéficient de l’interaction avec ces jeunes pour en faire un véritable « terrain de recherche », toutes disciplines universitaires confondues. Les étudiants volontaires pour accompagner cette démarche peuvent ainsi fonder leur mémoire sur le projet.

Les Enfants d’Epicure, dans le prolongement de l’action de Kairos

Travail sur le long terme, « Les Enfants d’Epicure » permet aux étudiants d’instaurer leur travail de volontariat sur le principe d’un tutorat avec un adolescent en difficulté. Le suivi s’établit de façon pérenne et vise à ancrer l’Université dans l’action sociale.

www.u-paris10.fr

Communiqué