fbpx
Mon Mag
Partager sur

En Iran, Facebook est la source d’un divorce sur trois

S’il y a bien un pays qui a du mal avec les réseaux sociaux, c’est l’Iran. Les autorités du pays islamiste ont annoncé qu’un divorce sur trois serait dû à Facebook

Coup de tonnerre ? Non, ce n’est pas une surprise pour un pays comme l’Iran.

Si Facebook est autant décrié, c’est parce qu’il n’y a pas mieux pour espionner et faire de la délation.

Le porte-parole du site d’informations YJC indique que le réseau social est connu comme le moyen d’espionnage le plus dangereux et le plus répugnant des Etats-Unis dans les pays islamistes.

Facebook n’est pas le seul site jugé comme dangereux par la nation islamiste. Plus de cinq millions d’autres sites internet sont estimés « immoraux » et bloqués par les autorités iraniennes. Cela n’empêche pas la population de contourner la censure avec l’aide de logiciels piratés. Ainsi, sur 70 millions d’habitants, 17 millions d’Iraniens utilisent Facebook.

G. D.