fbpx
Mon Mag
Partager sur

Clichy-la-Garenne : un collégien agresse une CPE à coups de poing et de tête

Clichy-la-Garenne : un collégien agresse une CPE à coups de poing et de tête
Partager sur Facebook

Un collégien de 15 ans a été interpellé hier après midi à son domicile après avoir agressé physiquement la conseillère principale d’éducation (CPE) dans un collège des Hauts-de-Seine

Après s’être vu confisquer son carnet de correspondance un garçon de 15 ans a agressé hier matin la CPE du collège Jean Macé à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). L’élève était en salle de permanence au rez-de-chaussée. Il était agité et la surveillante lui a réclamé son carnet, avant de le conduire chez la conseillère principale d’éducation, explique un enseignant. La surveillante est sortie du bureau quelques instants et c’est à ce moment que l’élève a frappé la CPE. La CPE, âgé de 38 ans, a reçu plusieurs coups de poing et de tête. Blessée au visage, elle a été conduite aux urgences de l’hôpital franco-britannique de Levallois-Perret afin de passer des examens. L’adolescent a été interpellé au domicile de ses parents hier après-midi pour être placé en garde à vue au commissariat de Levallois.

Deux agressions en quelques jours

Cette agression a de quoi inquiéter le personnel de l’établissement. C’est la deuxième en moins d’une semaine. Un professeur d’histoire s’était déjà fait agressé vendredi dernier en pleine rue par un élève qui voulait son portable. Suite à ces violences les enseignants ont refusé de reprendre les cours. Nous accueillerons les élèves qui ont cours ce mercredi matin mais nous refusons de reprendre les cours aujourd’hui, explique une enseignante. Edouard Rosselet, directeur académique des services de l’Education nationale a demandé à une équipe de mobile de sécurité, composée de quatre personnes, d’assurer la sécurité dans l’établissement dès ce matin.

Après avoir passé des examens, la CPE a pu sortir de l’hôpital. Elle a porté plainte contre l’adolescent. Il n’est pas question que cet élève remette les pieds pour le moment dans l’établissement, a déclaré M. Rosselet.

B. D.