fbpx
Mon Mag
Partager sur

Saw diffusé au collège : « Des enfants sont sortis pour aller vomir »

Après la diffusion du film d’horreur Saw, par un professeur de maths d’un collège de Colombes dans les Hauts-de-Seine, l’un des élèves, choqué, s’est confié à Europe 1

Saw a été diffusé au collège Jean-Baptiste Clément, et ses élèves ne s’en remettent pas. Une réaction compréhensible puisque le film aux nombreuses scènes de mutilation et de meurtre est interdit aux moins de 16 ans. Tandis que le professeur responsable a été suspendu une journée, un collégien présent au moment de la diffusion a raconté comment il avait vécu ce moment au micro d’Europe 1. Au début du film, on ne sait pas pourquoi, on voit quelqu’un qui rampe par terre, il a une jambe coupée et, pour arrêter de saigner, il se brûle la jambe sur un tuyau bouillant. On le voit hurler et il meurt.

« C’était trop dur à regarder »

Les scènes sont insoutenables pour la majorité des élèves : Il y avait beaucoup de violence, il y a des enfants qui pleuraient, d’autres sont sortis pour aller vomir. Certains tentent de se montrer forts mais à 11 ans, ce n’est pas chose facile. Vers la fin du cours, j’ai demandé à sortir parce que j’avais mal au ventre. C’était trop dur à regarder. Je ne me sentais pas bien du tout, poursuit l’ado. Toujours hanté par ce film qui l’a traumatisé, il avoue qu’il a eu du mal à s’endormir, se remémorant les scènes comme s’il y était. J’avais peur que ma mère s’en aille. Après, on a eu une longue discussion et elle m’a dit que c’était du faux et j’ai réussi à m’endormir.

Choqué d’avoir été obligé par un adulte à regarder ce film terrifiant, l’élève du collège de Colombes en veut à son professeur. Tout le monde dit que quand on est au collège on est en sécurité, que les professeurs sont là pour nous protéger, mais après ce qui s’est passé, je n’ai plus du tout l’impression que c’est vrai, estime-t-il.

L. C.

Source : Europe 1