fbpx
Actualités
Partager sur

Victime de troubles de l’érection, il se rend au commissariat pour porter plainte contre la police

Victime de troubles de l’érection, il se rend au commissariat pour porter plainte contre la police

Un homme âgé de 22 ans s'est rendu au commissariat samedi dernier pour porter plainte contre la police elle-même, à qui il reprochait ses troubles de l'érection

Les problèmes d’érection peuvent toucher de nombreux hommes. Si ces troubles sont souvent mal perçus, des aides médicamenteuses existent. Mais ce problème atteint parfois l’orgueil et la fierté de la gente masculine. D’ailleurs, un homme âgé de 22 ans a lui remis la faute sur … les autorités. En effet, samedi dernier, un homme âgé de 22 ans s’est rendu dans le commissariat d’Angoulême pour porter plainte contre la police. Il a alors expliqué à un policier que les autorités lui forçaient à lui faire avaler des pilules.

Il se rend au commissariat pour porter plainte contre la police à cause de ses problèmes d’érection

C’est effectivement vendredi dernier qu’un jeune homme âgé de 22 ans s’est rendu au commissariat d’Angoulême pour porter plainte contre la police. Il reprochait aux autorité de lui forcer à avaler des pilules rouges et blanches. Recevant ses explications, le policier lui a alors conseillé de consulter un médecin traitant. Mais refusant cette proposition, l’homme âgé de 22 ans lui a ordonné qu’il prenne sa plainte, au quel cas, il ne partirait pas du commissariat.

Les autorités se sont alors renseignés sur l’identité de l’homme et se sont rendus compte qu’il souffrait de troubles psychologiques, étant un habitué du centre hospitalier psychiatrique Camille-Claudel. Un drôle de fait divers qui n’a évidemment pas manqué de faire réagir la toile. I scream a alors posté sur le site sudouest.fr : « Il n’a qu’à appeler le RAID…. », ou encore : « les pilules sont blanches et rouge bon b maintenant vous allé prendre des pilules verte et orange et pour le soir pour pas risqué de tombé du lit en vous retournent sa sera la pilule bleu bonne journée » et : « moi, je veux voir la vidéo..non, non, pas du plaignant et de son problème technique et localisé..je veux voir la tête du préposé à l’accueil… », publié par Beatite.