fbpx
Actualités
Partager sur

Verdun: il y a 100 ans débutait la bataille la plus meurtrière ayant eu lieu sur le sol français

Verdun: il y a 100 ans débutait la bataille la plus meurtrière ayant eu lieu sur le sol français

Ce dimanche 21 février aura lieu la triste commémoration du commencement de la bataille de Verdun. L'un des plus long et meurtrier affrontement de l'Histoire.

Dès lundi le mémorial de Verdun réouvre. Le combat, opposant français et allemands qui a duré 10 mois, fête son centenaire. Il avait débuté le 21 février 1916. La ville de Verdun est tristement entrée dans l’Histoire pour son horreur. Les lieux où se déroulèrent la bataille la plus sanglante de l’Histoire sont aujourd’hui devenus historiques . Les commémorations vont faire remonter le souvenir des lieux de cet affrontement. Comme les forts de Vaux et de Douaumont ou la Tranchée des baïonnettes. Mais aussi se rappeler de villages qui ont entièrement disparu comme Cumières ou Fleury. Le programme des commémorations compte ,entre autres, des manifestations mémorielles, des expositions, des spectacles, des conférences ou encore des cérémonies patriotiques.

Verdun, symbole de l’horreur de la guerre

Aujourd’hui, cette bataille reste dans l’incoscient des français et des allemands comme une des plus grandes horreurs de l’Histoire. Le nombre de morts, la durée du conflit et les conditions de vie des combattants ont marqué. Et même internationalement Verdun est devenu célèbre pour cette bataille qui reflètent horreur de la guerre. En 1984, Verdun est choisi par la France et l’Allemagne, Helmut Kohl le chancelier allemand et François Mitterrand le président français, scellent par une poignée de mains chargée d’émotion la réconciliation franco-allemande. Le lieu choisi est très symbolique. Il s’agit du fort de Douamont, où 6000 combattants sont morts lors d’un seul assaut.

Honorer la mémoire des combattants

Cette affrontement a vu plus de 700 000 hommes tomber ou disparaître, dans les deux camps confondus. « La bataille interminable »a véritablement vu une génération s’éteindre. C’est pendant cet affrontement que celui qui était vu comme un véritable héros de guerre Philippe Pétain se distingue particulièrement. Sous le commandent du maréchal Joffre, Philippe Pétain, l’homme qui est aujourd’hui le symbole de la collaboration durant la seconde guerre mondiale, tire le titre de « vainqueur de Verdun ». Officiellement les français ont remporté la bataille parce que les allemands n’ont pas pris la ville de Verdun, ce qui était leur objectif. Mais au vu du nombre de morts, officieusement et dans l’inconscient collectif cet affrontement n’a pas de vainqueur. Lors de la rédition allemande, réfoulés sur leur position initiale, les soldats capturés ne sont pas exécutés. Un honneur fait à des soldats ayant vécu l’horreur de Verdun. En 1918, quand le gouvernement français a l’idée d’honorer la mémoire de tous les morts et disparus, c’est à côté de Verdun que le corps du soldat inconnu exhumé.