Actualités
Partager sur

Univers: la plus grande exoplanète jamais découverte en dehors du système solaire

Univers: la plus grande exoplanète jamais découverte en dehors du système solaire
Partage
Partager sur Facebook

Une nouvelle exoplanète de la taille de Jupiter a été découverte par le télescope américain orbital Kepler et serait potentiellement habitable.

Cette information va renforcer la conviction de ceux qui croient en une existence extraterrestre. Le télescope orbital américain Kepler a découvert une nouvelle exoplanète. C’est la plus grande jamais découverte en dehors de notre système solaire. Cette planète est gazeuse et fait environ la taille de Jupiter. Sa particularité : elle tourne en orbite autour de deux étoiles et à une distance suffisante pour la rendre potentiellement habitable. Baptisée Kepler1647-b, « circumbinaire » est la onzième exoplanète de ce type découverte depuis 2005.

De la vie sur Kepler1647-b ?

Cette nouvelle exoplanète, parfois surnommée « Tatooines » en référence à la saga Star Wars, tourne autour des deux étoiles en 1 107 jours, soit un peu plus de 3 années terrestres. La distance avec ces étoiles ainsi que sa température, ni trop chaude, ni trop froide, ou l’eau pourrait exister à l’état liquide la rend potentiellement habitable. Néanmoins, il s’agit d’une planète gazeuse, la probabilité pour que la vie s’y soit développée reste faible. Mais la possibilité est plus importante sur d’éventuelles lunes situées en orbite autour de la planète. « Outre son habitabilité potentielle, Kepler1647-b est importante car elle pourrait signaler l’existence plus fréquente d’une population de grandes exoplanètes circumbinaires avec des orbites éloignées de leurs astres », a, expliqué William Welsh à la conférence de l’American Astronomical Society qui se tient cette semaine en Californie (Etats-Unis).

La nouvelle exoplanète serait aussi vieille que la Terre

Avec 4,4 milliards d’années, Kepler1647-b est environ aussi vieille que la Terre, selon la Nasa. Elle se situe dans la constellation du Cygne à 3 700 années lumière de notre planète terre. Quant aux deux étoiles, elles sont similaires à notre soleil, bien que l’une soit légèrement plus grande et l’autre un peu plus petite. L’existence de cette exoplanète avait déjà été signalée par Laurance Doyle, un astrophysicien américain en 2011 pour la première fois. Plusieurs années auront toutefois été nécessaire pour déterminer précisément les différentes caractéristiques de Kepler1647-b.