fbpx
Actualités
Partager sur

Un homme victime de viol et égorgé retrouvé chez lui entre la vie et la mort

Un homme victime de viol et égorgé retrouvé chez lui entre la vie et la mort

Un homme a été retrouvé dans un état critique dans sa maison en Charente-Maritime. Il avait été égorgé et présentait des traces de viol. Son ex-femme et un autre homme sont suspectés

C’est le frère de la victime, qui a découvert le corps. La porte de chez lui était ouverte, et il gisait sur le dos, baignant dans son sang, une blessure à la tête et une autre à la gorge. Les secours se sont vite aperçus en voulant hélitreuiller qu’il possédait également une blessure aux intestins.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du vendredi au samedi, dans la commune de Arces-sur-Gironde en Charente-Maritime. La victime, âgée de 50 ans, aurait donc été agressé à l’arme blanche au crâne et à la gorge, ce qui laisse penser à une tentative d’égorgement. L’arme du crime, qui semble être un couteau, n’a pas été trouvée.

Une perforation intestinale, probablement causée lors d’un viol

Lorsque les secours l’ont évacué au CHU de Poitiers ils se sont aperçus qu’il souffrait d’une troisième blessure : Plus tard, nous avons appris que ça avait pris plus de temps pour l’évacuer parce qu’il avait une perforation intestinale. Peut-être des coups de pied qui lui ont été donnés… rapporte la belle sœur de la victime dans Ouest-France. Lorsque son frère a découvert le corps, il avait le bas dénudé, ce qui laisse penser qu’il y a eu viol. En début de semaine, l’homme a été placé dans un coma artificiel et se trouvait encore entre la vie et la mort.

L’ex-femme de la victime mise en exament

Selon plusieurs témoins résidant à proximité de la maison où a eu lieu l’attaque, la victime aurait reçu la visite de deux personnes le soit de l’attaque : un homme et une femme. La femme serait en réalité son ex-compagne, âgée 40 ans. Tous deux seraient repartis de chez la victime vers 23 heures le samedi. Elle a d’ores et déjà été interpellée et mise en en examen pour viol en réunion, l’autre suspect est toujours activement recherché.

Photo ©R. C.

Source : Sud-Ouest