fbpx
Actualités
Partager sur

Top 5 des pires injustices de l’Histoire

Top 5 des pires injustices de l’Histoire

MCE vous propose le top 5 des pires injustices de l'histoire.

Car la justice n’est pas toujours justice, MCE vous présente le top 5 des pires injustices de l’histoire.

1- L’affaire de la Roncière

Émile de La Roncière a été accusé de viol par la fille du Général de Morell alors qu’il était lieutenant de cavalerie dans l’armée. Sauf qu’en réalité, cette dernère était tout simplement amoureuse du lieutenant et n’a jamais accepter qu’il refuse ses avances. C’est ainsi qu’Émile de la roncière a été condamné à 10 ans de prison en 1835. Il sera finalement libéré en 1843 grâce à sa famille et sera réhabilité et devient par la suite administrateur colonial.

2- l’affaire Outreau

L’histoire a fait scandale en France. En 2001, 18 personnes sont accusés par des enfants qui affirment avoir été abusé sexuellement par ces derniers. Elle ont toutes étaient placées en détention provisoire, de un à trois ans, avant d’être jugé. Finalement, 13 accusés sont finalement innocentées. Quatre d’entres elles ont toutefois reconnu les faits. A l’époque, le juge avait été au centre de la tourmente, accusé d’avoir mené l’affaire au naufrage judiciaire.

3-L’affaire Dreyfus

Une des injustices les plus connues de l’histoire en France. En 1895, le Capitaine Dreyfus est suspecté d’avoir refourgué des documents secrets à l’Empire Allemand. Une affaire qui a divisé comme rarement l’opinion publique, notamment du fait que M. Dreyfus était de confession juive. Le coupable avait finalement été intercepté un an plus tard. Pourtant, le doute a continué de planer sur le Capitaine, qui ne sera réhabilité qu’en 1906.

4- l’affaire Christian Ranucci

En 1974, Christian Ranucci, un jeune homme d’une vingtaine d’années est inculpé pour l’enlèvement et le meurtre d’une petite fille dans les Bouches-du-Rhône. Condamné à mort, Valery Giscard d’Estaing, alors président de la République, refuse de lui accorder la grâce. Il sera guillotiné le 28 juillet 1976. 40 ans après sa mort, son innocence ne fait pas de doute pour certain, surtout qu’un certain Michel Fourniret était dans la région à la même époque…

5- l’affaire Rida Daalouche

En 1991, Rida Daalouche est suspecté du meurtre d’un dealer qui a eu lieu dans un bar marseillais. Toxicomane, Rida ne se défend pas bien est attise la méfiance. La justice le condamnera finalement à 14 ans de prison en 1994. Mais un certificat médical retrouvé par sa famille prouvera son innocence grâce à un certificat médical. L’homme était en réalité en cure de désintoxication le jour du crime. Il a été libéré en février 1997.