fbpx
Actualités
Partager sur

Sondage: les enquêtes réalisées sur internet sont-elles une supercherie ?

Sondage: les enquêtes réalisées sur internet sont-elles une supercherie ?
Partager sur Facebook

Alors que le monde de l'information va de plus en plus vite avec internet, la question des sondages sur le web n'est-elle pas un exemple du mauvais traitement de l'information ? Ces chiffres sont-ils faussés ? MCE vous éclaircit sur le thème des sondages en lignes.

Peut-on faire confiance au sondage internet ? La réponse n’est pas aussi tranchée qu’elle n’y paraît… De plus en plus fréquentes, ces études sont réalisées aussi bien par les instituts de sondages que par les médias. Pourquoi ? Car elles sont simples à réaliser et surtout très économiques. L’internaute répond dans un anonymat complet, a contrario d’un sondage classique. Ce qui, selon les sondeurs, permet une liberté plus grande des réponses. Il y a une marge d’erreur réduite auprès des sondés qui n’ont plus peur d’un jugement de valeur en déclarant pour qui ils votent, explique Marek Kubista, directeur d’études à Opinion Way.

En effet, il est facile de voir que sur internet la parole se libère. Ainsi la marge d’erreur semble réduite. Mais cependant, Eddy Fougier, politologue et chercheur à l’IRIS, considère qu’au contraire, les résultats sont faussés. Il y a des trolls qui sont programmés pour répondre sur certains sujets et qui répondent en masse à la même question ce qui donne un résultat complètement obsolète, déclare-t-il.

Truquer un sondage internet, c’est simple !

Et le doute semble se confirmer. Nous avons tenté l’expérience avec les simples mots-clés répondre à un sondage en ligne sur Google. De nombreux sites proposes de participer à des enquêtes. Nous avons pris au hasard l’enquête sur Souhaitez-vous voir Marine Le Pen à l’Elysée en 2017 ?. Résultat? Il est simple de voter plusieurs fois. Il suffit simplement de disposer de plusieurs adresses mail valides, de s’inventer un nom, une date de naissance et de répéter la manipulation autant de fois que vous le souhaitez. A l’échelle de notre recherche cela ne risque pas de changer quoi que ce soit. Mais certaines personnes se sont spécialisés dans ce type de trucages simples et répétés relate Eddy Fougier.

Il y a de plus en plus de sondages sur internet, sans parler des sondages spontanée, ils ne sont pas très représentatifs. Les trolls militants par exemple ce sont des personnes qui se mettent systématiquement sur un sujet et qui peuvent rapidement truquer un résultat.

En effet, même si certains sondages sont protégés par la reconnaissance de l’internaute par son adresse IP, il est facile, pour un amateur d’informatique, de trafiquer cette identification. Pourtant cela n’empêche pas les médias, comme les instituts de sondages, à avoir de plus en plus recours à ce type de procédé pour les enquêtes.

Pourquoi de plus en plus de sondages sur internet

La raison de la multiplication des sondages se concentre autour de deux points. Le premier c’est le coût. Evidemment, un sondage internet ne nécessite pas la présence du personnel au coeur des démarches. Il n’y a pas besoin de téléphone, pas besoin de personne sur le terrain. Du coup, les médias et les instituts vont de plus en plus choisir un procédé de ce type pour une question de coût. Ce que confirme Marek Kubista de chez Opinion Way qui explique que le prix de commande d’une telle étude est beaucoup moins onéreuse que la méthode de fonctionnement traditionnelle.

Le second point, c’est la rapidité de l’enquête. Sur internet, c’est la culture de l’instantanée qui prime. Une démarche téléphonique oblige à la réflexion, l’écoute et l’analyse. Une enquête internet devient presque instinctive avec seulement quelques clics et un anonymat des plus complets. Si les instituts de sondages sont habituellement contraints de calculer un coefficient de pondération, sur internet, cette démarche n’est pas nécessaire. Elle permet une analyse plus rapide des chiffres et des données. Il suffit de les récolter.

Reste à savoir si la rapidité de production ne réduit pas non plus la qualité du fameux sondages. En espérant que maintenant, vous puissiez regarder des résultats avec un certains regard critique.