Actualités
Partager sur

Lion Cecil: le dentiste américain regrette sa chasse au Zimbabwe

Lion Cecil: le dentiste américain regrette sa chasse au Zimbabwe
Partager
Partager sur Facebook

Walter Palmer, un riche dentiste américain, a reconnu avoir tué le lion Cecil à la crinière noire. Il s'agissait du lion le plus célèbre du Zimbabwe.

Dans un communiqué rédigé ce mardi, Walter Palmer a admis le meurtre du lion Cecil, âgé de 13 ans, et regrette la situation. Mais le dentiste réfute toute accusation de braconnage.

Le lion Cecil, icône dans son pays

Alors qu’il vient de rentrer aux Etats-Unis, Walter Palmer a indiqué qu’il n’avait pas coopéré avec les autorités africaines, mais qu’il promet d’obtempérer en cas de demande. Le dentiste américain détaille sa situation: « Début juillet, j’étais au Zimbabwe pour une chasse à l’arc au gros gibier. J’ai embauché plusieurs guides professionnels qui ont obtenu tous les permis nécessaires. A ma connaissance, au cours de ce voyage, tout s’est déroulé dans le respect des lois. Jusqu’à la fin de la chasse, je n’avais pas idée que le lion que j’ai ‘pris’ était une célébrité locale, équipé d’un collier et objet d’une étude. J’ai fait confiance à l’expertise de mes guides locaux pour qu’ils s’assurent du cadre légal de cette chasse. »

En s’attaquant au lion Cecil, Walter Palmer est devenu la cible de nombreux internautes. Il avait été accusé il y a quelques jours par une ONG zimbabwéenne, « Conservation Task Force », d’avoir tiré sur l’animal avec un arc, avant de le tuer d’un coup de feu et de laisser son corps dépouillé et décapité proche de son parc. La tête de Cecil reste pour l’instant introuvable et les autorités pensent qu’elle a été envoyée en guise de trophée en Europe.

Une chasse à 50 000 dollars

Emmanuel Fundira, le président de l’ONG « Conservation Task Force », raconte que le lion était « quasiment semi-domestiqué. Beaucoup de gens viennent de très loin pour admirer notre faune et il est évident que l’absence de Cecil est une catastrophe. Le plus triste dans tout ça, maintenant que Cecil est mort, c’est que le lion suivant dans la hiérarchie, Jericho, va probablement tuer tous les petits de Cecil afin de placer sa propre progéniture auprès des femelles, comme le veulent les règles sociales normales parmi les lions ». Palmer aurait payé 50 000 dollars selon la presse britannique, pour effectuer cette chasse. Il avait été accompagné d’un chasseur professionnel et du propriétaire de la réserve privée. Ces deux hommes comparaîtront mercredi devant la justice du Zimbabwe. Une personne qui était présente sur les lieux du massacre a posté une vidéo. On voit le lion agoniser pendant sa traque, qui a duré plus de quarante heures.

Photo DR