Actualités
Partager sur

WhatsApp: le défi « Momo Challenge » aurait causé la mort d’une fille !

WhatsApp: le défi
Partage
Partager sur Facebook

De nouveaux défis pas très intelligent apparaissent souvent sur le net. Et cette fois c'est sur WhatsApp que le "Momo Challenge a débarqué !

Un nouveau défi vient d’apparaître sur les réseaux sociaux. Et plus précisément sur WhatsApp. Ce défi appelé « Momo Challenge » aurait conduit à la mort d’une jeune fille de 12 ans en Argentine. 

WhatsApp: le défi « Momo Challenge » semble avoir tuer une jeune fille !

 

Régulièrement de nombreux challenges tous plus stupides les uns que les autres débarquent sur internet. Malheureusement les plus jeunes en font les frais et restent le plus souvent la cible numéro une. En effet dernièrement une jeune fille de 12 ans aurait perdu la vie à cause du nouveau défi, le « Momo Challenge », qui sévit sur WhatsApp.

La jeune fille vivait en Argentine. Et c’est au Mexique que la concentration de ce challenge semble très forte.

Pourtant ce défi trouve ses origines au Japon. Le principe reste simple: vous contactez un numéro et attendez de recevoir le message suivant de l’interlocuteur : « Salut, je suis Momo ». Au fil de la conversation, ce fameux « Momo » vous fait chanter en affirmant qu’il connaît beaucoup de choses sur vous.

Alors toujours sur Whatsapp, les messages continuent: « Voulez-vous continuer à jouer avec moi ? ». À ce moment précis les jeunes adolescents semblent pris au piège et commencent leur descente aux enfers. Il faudrait suivre les instructions à la lettre sous peine de « disparaître de cette terre » ou que des informations personnelles surgissent aux yeux de tous.

Pour arriver à ses fins, l’interlocuteur ne cesse d’envoyer des messages à la victime sur WhatsApp. Des paragraphes effrayants sont envoyées en pleine nuit pour faire comprendre à la personne qu’elle ne peut plus faire marche arrière.

De plus le visage de « Momo » provient de la sculpture d’un artiste japonais, Midori Hayashi. Cette sculpture reste effrayante et ne fait qu’accentuer ce défi très dangereux.

Une publication partagée par 色 -shiki- (@shiki_official) le

En fait l’objectif de « Momo » semble être de jouer avec les personnes les plus faibles psychologiquement donc par conséquent de jeunes adolescents étant sur WhatsApp. 

Le risque d’accident semble très élevé selon les autorités !

En effet ce « Momo Challenge » a peut être tué cette jeune fille de 12 ans en Argentine. Les forces de l’ordre argentines ont trouvé une discussion troublante dans son portable. Cela laisse penser que la jeune fille état harcelée. L’auteur semble être un jeune homme de 18 ans. Il l’aurait incité à se suicider par pendaison.

Mais actuellement les pays d’Amérique restent les lus touchés par ce terrifiant phénomène. Au Mexique, une campagne de sensibilisation a même vu le jour pour remédier à ce défi sur WhatsApp et ainsi éviter d’autres drames.

« Le risque de ce challenge, pour les plus jeunes et les mineurs, c’est que les criminels peuvent s’en servir pour dérober des informations personnelles, inciter au suicide ou à la violence, harceler, extorquer et générer des troubles physiques et psychologiques tels que l’anxiété, la dépression et l’insomnie », peut-on lire dans le communiqué.

Pour le moment, personne ne connaît l’identité de « Momo ». Pour certaines personnes, un groupe japonais se cacherait derrière. De plus après le décès de la jeune fille de nombreux comptes « Momo » ont surgi sur WhatsApp.

Ce nouveau défi « Momo Challenge » rappèle étrangement le « Blue Whale Challenge », qui consistait à réaliser 50 défis, d’un simple dessin jusqu’à se donner la mort.

Faite attention sur les réseaux sociaux !