fbpx
Actualités
Partager sur

Violence scolaire: un professeur filmé en train de tabasser un élève

Violence scolaire: un professeur filmé en train de tabasser un élève

C'est une vidéo d'une rare violence qui montre un professeur frapper un écolier.

C’est la troisième fois en peu de temps que cela se produit aux Emirats Arabes Unis. Un enseignant a tabassé son élève sous les yeux d’autres écoliers dimanche 18 octobre dernier. L’auteur des coups affirment pour sa défense qu’ « ils m’ont vraiment mis en colère et j’ai perdu le contrôle de moi-même ». Jasem al-Murshidy, un enseignant de 36 ans a tout tenté pour expliquer son geste au journal des Emirats Arabes Unis, The National. La vidéo qui fait scandale avait pourtant été préparée. Au même journal, un représentant officiel de la zone éducative de la ville avait affirmé que les collégiens avaient « plan pour offenser le professeur, avant de le filmer et de poster la vidéo sur Internet ».

Le ministère veut endiguer ces problèmes de violence

Sur cette vidéo, publiée par Gulf News, montre l’instituteur frapper son élève à sept reprises avec des coups violents sur la tête. Il est facile de voir qu’il y met toute sa force. On le voit même retenir son keffieh qui ne tient plus à cause de la violence de l’action. Les parents se sont donc plaints de la vidéo et le ministre de l’éducation, Hussain Al Hamadi, a affirmé que dans les prochains jours, il lancera une ligne de téléphone directe entre les élèves victimes de ces violences et le ministère. Pour lui, il faut « de nouvelles méthodes pédagogiques de dissuasion pour ne pas en arriver là ».

Le débat s’enflamme sur Twitter

Pour confirmer leur volonté à se battre contre ce genre de pratique, le ministère a déclaré que « Les écoles doivent surveiller leurs professeurs. L’éducation a pour base le respect mutuel. Il faut réfléchir à des méthodes pédagogiques modernes et des procédures appropriées qui contribuent à redresser la trajectoire du mauvais élève ». Sur Twitter, le débat s’enflamme, un utilisateur explique que « C’est vrai que la réaction de l’enseignant est mauvaise et qu’il n’a pas su garder son calme mais l’étudiant l’a sûrement provoqué, donc nous ne pouvons pas juger avant de savoir tout ce qui s’est passé ». Bien sûr, une réponse est arrivée dans la seconde: « Peu importe à quel point l’étudiant a provoqué le professeur, l’élève est venu pour apprendre la discipline avant l’éducation, et le professeur doit avant tout servir de modèle à ses étudiants ».