fbpx
Actualités
Partager sur

Vague de froid: un collectif lance un hashtag pour venir en aide aux SDF

Vague de froid: un collectif lance un hashtag pour venir en aide aux SDF

Un groupe de deux Parisiens a lancé un mouvement pour venir en aide aux plus démunis pour lutter contre la vague de froid à Paris.

Le hashtag #donnetonmanteau n’est pas synonyme de racket. Non, il est le symbole de la générosité de ce groupe de parisien du 17ème arrondissement. Leur idée ? Un dispositif simple mais qui peut sauver des vies. Sur le trottoir, en face du parc Martin Luther King, Charles et Stéphane, deux amis parisiens, ont installé un porte-manteau sur le trottoir. Celui-ci dispose de plein de vestes chaudes et de manteaux d’hiver.

Leur objectif ? Récupérer des vêtement chauds pour les SDF. Ces derniers étant les premières victimes de la vague de froid qui s’est installée sur le pays. A BFMTV, Charles explique qu’« on peut apporter des manteaux, des bonnets, des écharpes, des gants, des pulls. Il y a un hashtag #DonneTonManteau qui peut être suivi aussi ». Une initiative venant des réseaux sociaux qui a pour but d’inciter les Parisiens à se débarrasser de leur vêtements inutilisés. Mais tout ça pour la bonne cause. Un concept déjà initié en Hongrie où près de 300 espaces ont ouvert.

Faire du tri chez soi pour la bonne cause

Une des bienfaitrices présente sur les lieux a elle aussi fait part de son intérêt pour le mouvement à BFMTV. « On en a profité. On a fait du tri pour qu’il y ait des gens qui puissent profiter. Parce que je pense qu’il y a des gens qui manquent de beaucoup de choses », explique-t-elle. Comment a-t-elle été informée ? Comme probablement cette autre bienfaitrice: « je suis passée par là et j’ai vu le porte-manteau et les deux messieurs à l’initiative du projet. Je sais que j’ai des sacs de vêtements à la maison, je vais regarder ce que je peux avoir de chaud »

Un dispositif jusqu’à la fin de la vague de froid

Si l’expérience semble être un succès, l’explication du fonctionnement du dispositif est lui aussi simple. Car en effet, le porte-manteau est en libre service. Les plus démunis peuvent donc venir prendre des vêtements en libre-service. « On laisse les lieux vivre et on compte sur la confiance des gens. Sur mes pancartes, il y a écrit prenez un manteau mais ne prenez pas tous les manteaux, laissez-en pour les autres. Je compte sur la conscience de chacun et l’humanité de chacun pour que ce mouvement se fasse dans toute la beauté de l’homme », explique un des organisateurs.

Le dispositif des deux Parisiens va perdurer encore jusqu’à la fin de la vague de froid qui s’est abattue sur la France la semaine dernière. Celle-ci devrait prendre fin en début de semaine prochaine.