fbpx
Actualités
Partager sur

Université de Tolbiac: Une altercation entre un professeur et des étudiants !

Partager
Partager sur Facebook

Ce mardi, une dispute a éclaté entre un professeur et des étudiants, à l'université de Tolbiac. La dispute a pris des proportions, et a dégénéré.

Encore un blocage d’étudiants qui dégénère… Ce mardi 18 Décembre, Pascal Gourdel, professeur de mathématiques, a donc demander à des élèves de l’université de Tolbiac de cesser de bloquer le bâtiment. Son intervention a ainsi donné lieu à une vive dispute. La situation a dégénéré…

MCE vous en dit plus !

Une dispute dégénère entre un professeur et des étudiants !

Il s’agissait donc d’un « blocus » des étudiants de Paris 1, à l’université de Tolbiac. Cela fait maintenant plusieurs semaines qu’ils manifestent contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers. Pascal Gourdel, professeur de mathématiques en ces lieux, a ainsi simplement souhaité prendre la parole au cours d’une assemblée générale. Son but étant initialement de raisonner les jeunes, afin que ceux-ci cessent de bloquer le bâtiment.

Mais la situation à très vite pris des proportions… Certains étudiants de l’université l’ont donc bousculé, puis insulté. Ils l’ont ensuite forcé à quitter les lieu. Cette altercation a ainsi très vite fait le tour des médias. Pascal Gourdel, quant à lui, a décidé de porter plainte…

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, intervient !

Il y’a à présent deux versions des fait. Le professeur accuse donc les étudiants de l’avoir poussé violemment. La présidence de l’université les défend, et parle d’une simple « bousculade ». Les jeunes souhaitent aujourd’hui que Pascal Gourdel démissionne de ses fonction à l’université de Tolbiac…

Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, a ainsi souhaité de prononcé au sujet de cette altercation. « Tolbiac a une fois encore été la scène de débordements ce midi en marge d’une assemblée générale. L’université est un lieu de débat où la violence n’a pas sa place. J’en appelle à la responsabilité de chacun pour rétablir le calme. », a-t-elle publié sur Twitter. Ce mercredi 19 Décembre, le blocage de l’université a donc bien évidemment été réduit… Affaire à suivre.