fbpx
Actualités
Partager sur

Touraine: un homme accuse les girafes d’avoir volé son lit à la gendarmerie

Touraine: un homme accuse les girafes d’avoir volé son lit à la gendarmerie

Un homme qui divaguait sur les routes d'une petite ville de Touraine a surpris les gendarmes en accusant les girafes d'avoir volé son lit.

La gendarmerie de Montbazon, une petite ville du centre de la France en Indre-et-Loire, a souvent des journées calmes. Mais lundi 28 décembre, elle a eu à faire à un individu un peu spécial. L’arrêtant, les forces de l’ordre ont probablement eu l’interrogatoire le plus loufoque qu’il n’aient jamais pratiqué. En effet, alors qu’il venait en aide à l’homme qui divaguait sur les routes de la ville, l’homme leur a expliqué « ne plus pouvoir aller se coucher car des girafes lui auraient volé son lit »… Complètement abasourdi par ce qu’il ont entendu les gendarmes ont tout de suite posté sur Facebook cette histoire rocambolesque.

Aucune girafe n’a été retrouvé à proximité de Montbazon

« Hier soir, les gendarmes de Montbazon sont engagés sur un individu divaguant sur la chaussée. Il semble désorienté. Cette personne indique aux militaires ne plus retrouver son domicile, alors qu’il se trouve en réalité devant chez lui. Il explique surtout aux gendarmes ne plus pouvoir aller se coucher car selon lui des girafes lui auraient volé son lit… », explique le post facebook de la gendarmerie, un poil amusé par la situation. « Même si la brigade a pris de la hauteur pour traiter ce dossier, à ce stade de l’enquête , aucune girafe n’a encore été interpellée, toutefois si vous en voyez passer une avec un lit sous le bras, n’hésitez pas à nous contacter immédiatement … ou attendez le 1 er avril. Le monsieur pour sa part est allé se reposer…. il en avait grand besoin », conclut le texte.

Les internautes s’éclatent sur cette histoire de girafes

Si les raisons de cette hallucination de l’homme sont inconnues, le message n’a pas manqué de faire sourire les internautes qui se sont amusés dans les commentaires, allant même jusqu’à proposer certaines pistes aux gendarmes. « Je pense que les Girafes elles sont sur le comptoir du bar qu’il a quitté quelques temps auparavant ^^ », écrit un internaute. D’autres y voient un moyen d’échapper aux amendes: « j’avoue il fallait la trouver celle là. Je pense qu’à un prochain contrôle il va falloir la ressortir. Monsieur l’agent ce n’est pas moi c’est la girafe qui à appuyer sur l’accélerateur ».