fbpx
Actualités
Partager sur

Tabac: plusieurs marques de cigarettes vont être interdites en France

Tabac: plusieurs marques de cigarettes vont être interdites en France
Partager sur Facebook

Ce mardi, Marisol Touraine va interdire la vente de certaines marques de cigarettes en France. Une augmentation du tabac est-elle aussi à prévoir.

L’annonce de Marisol Touraine ce mardi 31 janvier va faire l’effet d’une bombe chez des buralistes déjà à cran. La ministre de la Santé a en effet annoncé que plusieurs marques de cigarettes vont être interdites. Elle a notamment ajouté que le prix du tabac à rouler allait augmenter. Mais le prix de la cigarette classique ne bougera pas.

Malboro Gold et Vogue dans le viseur de Marisol Touraine

Sur RTL, Marisol Touraine a en effet annoncé qu’elle signerait aujourd’hui l’arrêté d’homologation fixant prix et autorisations de vente du tabac. « Il sera publié demain (mercredi ndrl). Il y a des marques qui ne seront plus autorisées. Des marques qui sont attractives. Qui donnent le sentiment que fumer ces cigarettes c’est chic, ce qui n’est évidemment pas l’esprit du paquet neutre », a déclaré la ministre.

Si elle n’a pas souhaité donné de noms, la ministre a notamment annoncé qu’une marque de cigarettes fines font parti du décret. Cette marque « avec un nom de magazine de mode », a précisé Marisol Touraine. Selon les suspicions du Monde et de RTL, les marques Vogue et Malboro Gold sont les principales concernées. Des marques extrêmement populaires chez les consommateurs de tabac.

Le prix du tabac va augmenter. Mais pas tout de suite

Marisol Touraine a justifié ce décret par la transposition d’une directive européenne. Cette transposition indique que « certains emballages et produits du tabac ne doivent pas induire les consommateurs en erreur. Notamment en suggérant des effets bénéfiques en termes de perte de poids, de sex appeal, de statut social, de vie sociale ou de qualités telles que la féminité, la masculinité ou l’élégance ». Depuis sa prise de fonction, la ministre livre une guerre sans merci à la consommation du tabac en France.

De plus, le prix du tabac à rouler devrait augmenter de 1,50 euro selon la ministre. Une norme qui était prévu dans le plan de financement de la Sécurité sociale. « Pour les cigarettes, des hausses de taxe avaient été votées. Mais les entreprises ne les ont pas répercutées. Donc les prix vont rester à peu près stables », a-t-elle précisé sur RTL.

Elle a cependant ajouté que « les hausses viendront plus tard. Puisque les industriels ont contourné les règles qui devaient aboutir à une augmentation du prix. Moi je ne lâcherai pas car augmenter le prix du tabac c’est important en termes de santé publique ».