fbpx
Actualités
Partager sur

Syndrome de Diogène: de plus en plus de Parisiens touchés par cette maladie

Syndrome de Diogène: de plus en plus de Parisien touchés par cette maladie
Partager
Partager sur Facebook

De plus en plus de Parisiens sont touchés par le syndrome de Diogène. Une maladie qui incite les malades à vivre dans leurs propres déchets.

C’est un fait, depuis 10 ans, de plus en plus de Parisiens sont atteints du syndrome de Diogène. Cette maladie se caractérise par le fait que les victimes accumulent des détritus de manière compulsive et maladive. Pour le responsable du Service technique de l’habitat (STH) à Paris interrogé par le Figaro, Pascal Martin, « c’est très inquiétant ».

Le spécialiste explique qu’« en 2015, 148 arrêtés préfectoraux ont été pris, après signalements, pour mettre fin à ces situations d’incurie dans ces logements. Alors qu’il n’y en avait qu’une vingtaine il y a dix ans ». Un chiffre qui devrait augmenter en 2016. Généralement causé par un isolement du malade atteint du syndrome de Diogène, cette maladie empoisonne la vie des voisins. « Le logement n’étant pas entretenu, les voisins sont souvent incommodés par des odeurs pestilentielles, des fuites d’eau ou par la présence d’insectes », explique Pascal Martin.

La réaction des victimes est compliqué

Et pouvoir agir face aux personnes atteintes du syndrome de Diogène n’est pas une chose facile. En effet, le premier contact « est souvent très compliqué. Cela peut parfois prendre des mois. On commence avec un courrier, un coup de fil puis on commence à discuter à travers la porte », précise Isabelle Péan, responsable adjointe du Clic (Centre local d’information et de coordination) Paris Emeraude Ouest au Figaro.

Mais une fois la porte passée, les agents se retrouvent au coeur de logement insalubre où il est difficile de circuler. La loi oblige pourtant les autorités à nettoyer ces logements. L’article L1311-4 du Code de la Santé Publique prévoit qu’« en cas d’urgence, notamment de danger ponctuel imminent pour la santé publique, le représentant de l’Etat dans le département peut ordonner l’exécution immédiate (…) des mesures prescrites par les règles d’hygiène prévues au présent chapitre ».

Quels sont les symptôme du syndrome de Diogène

Le syndrome de diogène se déclare généralement chez des personnes qui s’isolent socialement. Ces personnes ne prennent plus le soin d’entretenir leur appartement par manque de vie sociale et parfois même leur hygiène personnelle. Souvent, les patients sont persuadés (à tort ou à raison) d’être pauvre. Cela les oblige donc à économiser et à conserver tout ce qu’ils peuvent posséder. Si cela démarre avec un simple encombrement, le syndrome de diogène est d’autant plus dangereux que la personne peut parfois être piégé dans un cercle vicieux. En effet, le simple encombrement peut parfois empêcher la personne d’entretenir elle-même son intérieur. Elle continue alors de stocker de plus en plus de déchets. Ce syndrome touche plus généralement des personne d’un certain âge.