Actualités
Partager sur

Bretagne: deux surfers pris pour des faisans par des chasseurs !

deux surfers pris pour des faisans par des chasseurs grande
Partage
Partager sur Facebook

Des chasseurs ont pris pour cible deux surfers en les confondants avec des faisans, dimanche matin, sur la presqu'île de Crozon.

Dimanche 21 octobre, deux surfers ont eu la peur de leur vie. En effet, les deux hommes affirment qu’on les a pris pour cible. Les chasseurs eux, n’ont pas la même version de l’histoire. Ils affirment qu’ils visaient un oiseau qui prenait son envol.

Le récit effrayant du surfer

Cette histoire a enflammé la toile. Dimanche soir, Frédéric Habasque, un surfer malouin, racontait comment il avait été pris pour cible par des chasseurs l’ayant confondu avec un faisan. Il commence: « On s’était levés tôt avec un ami pour aller profiter des vagues sur la plage de Lostmarc’h. Le soleil venait de se lever, il y avait des petits bancs de brume qui s’accrochaient un peu partout, c’est très beau à cette heure-là en général ». Mais a mi-chemin, les deux hommes entendent un coup de feu. De suite, ils se jettent à terre. « On a eu le même réflexe en même temps, et on a entendu des plombs tomber à 50cm de nous. » concluait le surfer de quarante ans.

En se relevant, les surfers voient les deux chasseurs à 150 ou 200 mètres d’eux. « Ils nous regardaient l’air ahuri » poursuit le surfer, avant de poursuivre: « je suis complètement sorti de mes gonds, et j’ai commencé à les incendier de bêtises, ça a duré deux à cinq minutes non-stop. Ils ne répondaient pas, jusqu’à ce qu’ils finissent par me dire ‘Ta gueule !’, et qu’ils s’en aillent se cacher dans les broussailles, ce qui m’a rendu encore plus énervé ».

Les deux surfers ont finalement conclu que courir après deux hommes armés ne soit pas une bonne idée. Ils décident donc d’appeler le gendarmes. Non pour porter plainte, mais pour alerter sur cette pratique dangereuse qui met les passants en danger.

La guerre entre chasseurs et anti-chasseurs

La société de chasse de Crozon affirme que les deux chasseurs visaient en fait un faisan qui prenait son envol et qu’ils n’ont pas voulu tirer sur les surfers. D’autant plus que selon eux, la visibilité se trouve limitée à cause du soleil. Mais les surfers, eux sont persuadés qu’on a cherché à les viser. « Quand on est monté au parking pour appeler les gendarmes, on a vu d’autres surfeurs passer, et avec le soleil rasant dans les yeux, dans les buissons de 1,5m de haut, seules les têtes dépassent, on peut confondre les gens qui se promènent avec un lapin ou un faisan ». renchérit l’un des deux surfers.

Son témoignage a suscité de nombreux débat sur les réseaux sociaux. Aussi, la guerre entre les chasseurs et les militants anti-chasse ne se finira pas de si tôt. Certains chasseurs viennent à mettre en doute l’histoire des surfers. Tandis que d’autres, estimant que la chasse est une pratique dangereuse, aimeraient l’interdire. Notamment dans les lieux hautement fréquentés par les passants.