fbpx
Actualités
Partager sur

Suède: un homme déguisé en Dark Vador fait un carnage dans une école

Suède: un homme déguisé en Dark Vador fait un carnage dans une école

Un homme déguisé en Dark Vador a tenté de faire un carnage dans une école suédoise. L'homme serait proche de la mouvance nazie.

Après la Norvège et la tuerie orchestrée par le détraqué d’extrême droite Anders Breivik, c’est au tour de la Suède d’être victime d’un malade du même bord. Un homme déguisé en Dark Vador a attaqué au sabre une école de la ville Trollhättan. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme aurait pénétré dans l’école un sabre à la main et déguisé en Dark Vador. Il portait sur lui plusieurs armes blanches. Lors d’une conférence de presse de la police suédoise, le responsable de la communication a déclaré que l’auteur des faits serait d’abord tombé sur un enseignant à l’extérieur de l’école. Il l’aurait frappé au couteau et serait rentré au sein même de l’établissement. Ayant d’abord fait rire les élèves, il aurait posé sur plusieurs photos avant de passer à l’acte. Il aurait ensuite blessé un autre professeur, un jeune garçon de 11 ans et un écolier de 15 ans a subit un coup, de poignard à l’abdomen.

Il poignarde plusieurs professeurs et étudiants

L’auteur des faits est décédé quelques minutes après les faits. Selon les médecins une balle tirée par les policiers aurait touché l’assaillant à l’abdomen et au foie. L’opération n’a pas permis de le sauver. Pour le moment son identité n’a pas encore été révélé. Les seuls indices sont qu’il pourrait s’agir d’une homme d’une vingtaine d’années. Il mesurerait 1,80m et serait de corpulence normal. Plusieurs médias suédois affirment cependant qu’il s’agit d’un radical d’extrême droite hostile à l’Islam et l’immigration. L’homme, déguisé en Dark Vador aurait posté sur son compte YouTube des films sur Hitler et le nazisme.

La police a fouillé la maison de l’homme en Dark Vador

Selon la police, le mobile de cet acte serait d’un caractère raciste. Cette école aurait été ciblée pour le nombre important de jeunes issus de l’immigration inscrits au sein de l’établissement. Jeudi en début d’après-midi, la police est allée fouillé la maison de l’auteur des faits. Elle a juste indiqué que des éléments intéressants y avait été trouvé, mais rien de plus précis.