fbpx
Actualités
Partager sur

Snapchat: une ado tabasse son chien et envoie la vidéo à son ex !

Snapchat: une ado tabasse son chien et envoie la vidéo à son ex !

Une adolescente a été poursuive après avoir battu son chien. La jeune femme a envoyé plusieurs séquences où elle maltraitait son chien, à son ex-copain sur son compte Snapchat. Elle a été condamnée par la cours de Rockhampton.

Claire Elizabeth West, une adolescente, a été poursuive après avoir frappé à plusieurs reprises son chien. C’est son ex petit ami qui a découvert les vidéos sur son compte Snapchat. En effet, alors qu’elle était toujours folle amoureuse de son compagnon, celui-ci a décidé de mettre un terme à leur relation. Elle a alors décidé de se venger sur leur chien.

Une adolescente s’est filmée en train de maltraiter son chien

Agée de 17 ans, la jeune fille n’a pas supporté que son copain la largue et a pris la décision radicale de se venger sur leur chien. En effet, le couple avait décidé d’acheter un chiot l’année dernière. Suite à leur séparation, Claire a donc décidé d’envoyer une vidéo où elle maltraitait violemment Buster, leur chien. La jeune femme s’est filmée en train de donner des coups de pieds au chiot en demandant à son ancien copain s’il le spectacle lui plaisait.

Choqué par ces vidéos sur snapchat, son ex a décidé de balancer la vidéo sur les réseaux sociaux. Les internautes se sont évidemment empressés de republier cette séquence pour dénoncer cet acte de violence. L’organisation internationale luttant pour la prévention de la cruauté animale, RSPCA, a rapidement été attirée par la vidéo.

La police australienne a immédiatement identifié la jeune fille et a porté plainte contre l’adolescente auprès de la cour de Rockhampton. L’avocat de Claire a indiqué qu’elle ne comprenait pas son geste et qu’elle ne voulait pas blesser son animal. Selon l’avocat, Buster ne présente aucune blessure physique visible.

La jeune fille est atteinte d’une déficience de l’attention

D’après le compagnon de Claire Elizabeth West, celle-ci serait atteinte d’un trouble du déficit de l’attention, nommé TDA, d’un trouble de l’humeur mais aussi du syndrome d’Asperger et d’une déficience auditive. L’adolescente qui a plaidé coupable a été condamnée à une ordonnance de probation de deux ans durant lesquels elle ne pourra pas posséder de chien.

Le chiot quant à lui a été placé en fourrière avant d’être repris par la mère de l’adolescente. La RSPCA a évidemment condamné cet acte barbare et l’a qualifié « d’inacceptable ».

Source : fredzone