fbpx
Actualités
Partager sur

Seine-Saint-Denis: des stylos lance-fusées transformés en armes!

Seine-Saint-Denis: des stylos lance-fusées transformés en armes!

Deux hommes ont été mis en examen pour avoir transformé des stylos lance-fusées en armes.

La police a mis fin à un mystérieux trafic. Ce mardi 29 décembre 2015, deux hommes d’une trentaine d’années ont été mis en examen et incarcérés pour avoir transformé des stylos lance-fusée en armes.

Ils transformaient les stylos lance-fusées en armes

Les deux hommes âgés d’une trentaine d’années se sont livrés a une étrange manipulation. Originaire la Haÿ-les-Roses l’un des deux hommes achetait des stylos lance-fusées en vente sur le marché, avant de les transformer en armes.
Les stylos ayant comme fonction première de tirer des fusées de détresse, ont vite été transformés en armes par un armurier du sud de la France.
Les stylos d’environ 15 centimètres de long, munis d’un bouton poussoir ont été modifiés par une technique « peu sophistiquée ».

Les stylos une fois modifiés pouvaient tirer « des cartouches de 22 », selon une source policière , relate le quotidien 20 minutes.
Les stylos après modification étaient « capable de tuer quelqu’un à 5 mètres ». Plusieurs stylos achetés sur le marché ont été modifiés par les deux hommes.

Deux hommes ont été mis en examen

Les deux hommes à l’origine du trafic des stylos lance-fusée ont été « mis en examen » et « incarcérés » selon une source policière . L’un des deux hommes était en voie de radicalisation. L’histoire ne s’arrête pas la. En plus des stylos, le premier suspect aurait vendu « quatre armes longues »de type fusil à pompe, indique la même source policière .

« Cette affaire révèle l’étonnante facilité avec laquelle ce type d’arme, et notamment des fusils d’assaut, peut être mis en circulation et se retrouver entre n’importe quelles mains », a expliqué une source du quotidien Le Parisien Aujourd’hui en France.

Pour le moment l’identité des acheteurs des stylos lance-fusées transformés en armes n’a pas été communiquée. L’enquête se poursuit.