fbpx
Actualités
Partager sur

Sécurité: la police plus importante que l’Education pour les Français

Sécurité: la police plus importante que l'Education pour les Français
Partager
Partager sur Facebook

Le baromètre annuel des services publics révèlent que les Français mettent la priorité sur les services de la police et de la gendarmerie.

L’institut Paul Delouvrier et Kantar Public réalisent une enquête annuelle sur le taux de satisfaction des Français pour le service public. Cette année, on note une très nette progression des services de police et de gendarmerie.

Police, gendarmerie, justice et défense sont les nouvelles priorités

La police et la gendarmerie réalisent la meilleure progression de ce baromètre annuel. En effet, pour la première fois en douze ans d’existence, ce baromètre place la gendarmerie et la police dans le top 3 des préoccupations des Français.

La police et la gendarmerie gagnent 16 points à la question de savoir quelles sont les thématiques qui inquiètent le plus les Français. C’est la plus forte progression de l’année. Ces deux services se placent ainsi à la deuxième position du classement.

Juste après l’emploi et la lutte contre le chômage (52%) mais avant l’Education nationale et la santé. La défense, à la sixième place de ce classement, réalise la deuxième meilleure progression avec 8 points de plus. Enfin, dernier régime régalien, la justice progresse également de 3 points.

Opinions favorables et satisfaction à la loupe

Cette étude révèle ainsi que les questions de sécurité intérieure inquiètent de plus en plus les Français après les attentats. D’ailleurs, ils sont une majorité à être satisfait de l’action de la police et la gendarmerie (82%). La police et la gendarmerie enregistre également une majorité d’opinions favorables (57%).

C’est la seule catégorie qui fait l’unanimité dans les deux cas. La santé publique et la sécurité sociale s’en sortent avec plus de satisfaction que d’opinions favorables. Respectivement elles obtiennent 49% et 48% d’opinions favorables et 78% et 76% de satisfaction.

Pareil pour l’Education nationale qui obtient seulement 33% d’opinions favorables pour 67% de taux de satisfaction. Ce qui se rapproche le plus des taux globaux. En effet, au total, 69% des Français sont satisfaits des services publics. En revanche seuls 37% en ont une opinion positive.

Où faire des économies ?

Enfin, dernière révélation de cette enquête : les économies. Si les Français devaient rogner sur les moyens du service public, ils feraient des économies sur la fiscalité, la sécurité sociale et l’environnement.