fbpx
Actualités
Partager sur

Russie: un homme qui venait d’être déclaré mort après un coma éthylique, se réveille et retourne boire

Russie: un homme qui venait d'être déclaré mort après un coma éthylique, se réveille et retourne boire

Un homme diagnostiqué mort après un coma éthylique, s'est réveillé à la morgue. Pas inquiété de ce qui vient de se passer, il a décidé de retourner boire.

Cela ne pouvait se passer qu’en Russie. Un homme qui avait trop abusé de la Vodka a fait la pire chose qui soit après un abus dangereux d’alcool, un coma éthylique. Si cela est la crainte de tous les (trop gros) fêtards, cet habitant de la ville de Khasanky, dans l’est de la Russie, a eu surtout la mauvaise surprise de se réveiller en plein milieu d’une morgue. Mais ce qui est le plus surprenant, c’est qu’à peine sortie de sa chambre mortuaire qui devait être une de ses dernières demeures, l’homme s’est relevé, excusé, et est reparti boire avec ses amis qui participaient à une fête pour commémorer leur ami.

Le médecin le déclare mort

Alors que la fête se déroulait tranquillement, l’homme a commencé par s’effondrer. Ses amis, paniqués, appellent un médecin qui diagnostique directement un coma éthylique. Encore plus traumatisant, le médecin déclare que l’attaque a été trop forte et que l’homme est décédé des suites de son coma éthylique. Il fait donc envoyer son corps à la morgue la plus proche qui « ce soir-là, la morgue était débordée », rappelle un porte-parole de la vile au journal britannique Daily Mirror, ajoutant « les corps étaient non seulement sur les étagères de la chambre froide, mais aussi sur le sol ». Mais après plusieurs heures, et tel Lazard se réveillant des morts, l’homme sort de son coma éthylique.

Un coma éthylique qui ne l’a pas refroidi

Se demandant pourquoi il est entouré de cadavres, son réveil est digne des plus grands films d’horreurs. Il se précipite alors hors de la chambre froide sous le regard des employés de la morgue, terrifiés par la scène. Arrêté par la police, il subit un interrogatoire avant de sortir du commissariat, libre et en bonne santé malgré son coma éthylique. Mais celui-ci n’a vraisemblablement pas retenu la leçon qui s’est immédiatement dirigé sur le lieu de la fête. Ses amis, encore sous le choc, l’ont vu revenir et… se servir un autre verre de vodka.