fbpx
Actualités
Partager sur

RAID: une intervention dans la ville de Charleville-Mézières dans les Ardennes

RAID: une intervention dans la ville de Charleville-Mézières dans les Ardennes

Une intervention du RAID dans les Ardennes a été annoncée par le Nouvel Observateur. Cela fait suite à une explosion entendue par les habitants du quartier.

Le RAID ne sait plus où donner de la tête, à peine 48 heures après l’assaut contre un appartement de Saint-Denis, les forces de l’ordre sont en trains d’opérer au coeur de la ville de Charleville-Mézières dans les Ardennes. Selon les informations dévoilées par Le Nouvel Observateur, cela fait suite à une perquisition menée par le groupe d’intervention spéciale du Raid dans le quartier de la Ronde Couture confirme une source policière. Tout commence avec une rumeur d’explosion entendue par la population du quartier. Selon la police,, il s’agirait de l’explosion d’une grenade assourdissante utilisée par le RAID en raison des risques élevé de cette intervention menée dans le cadre de la lutte anti-terroriste.

Les Ardennes, une région de passage vers la Belgique

La préfecture de police des Ardennes, elle aussi contactée par le Nouvel Observateur, confirme l’utilisation d’une grenade, mais pas assourdissante. Celle-ci avait été lancée afin de faire sauter la porte d’un appartement de la ville. Selon l’édition régionale de France 3 Champagne-Ardenne, l’intervention est terminée et seul un jeune homme aurait été blessé. De nationalité française, l’homme serait un récent converti à l’Islam. Il aurait été arrêté par les forces de police présente sur place. La région des Ardennes est sévèrement contrôlé par les forces de l’ordre, en effet, les Ardennes sont une région souvent utilisée pour rallier Paris à la Belgique. La ville se trouve d’ailleurs à proximité de la frontière belge.

Salah Abdeslam toujours en fuite

Les Ardennes serait d’ailleurs un lieu de passage de différents terroristes. En effet, du fait de sa proximité avec la frontière belge, le département pourrait être un point d’accès des terroristes lors d’un passage entre la France et la Belgique. Pour information, Salah Abdeslam, l’ennemi public numéro un aurait été contrôlé avant l’avis de recherche à son encontre à une centaine de kilomètres du lieu de l’intervention du RAID, dans la ville de Cambrai. Il se trouvait à bord d’une Citroën Xsara. Il a été contrôlé en tout trois fois avant son passage de la frontière.