fbpx
Actualités
Partager sur

Radicalisation: 857 cas recensés en France dans les collèges et les lycées

Radicalisation: 857 cas recensés en France dans les collèges et les lycées

Les chiffres viennent de tomber, la radicalisation dans les collègues et lycées augmente. Elle aurait touché 857 élèves lors de la dernière année scolaire 2014-2015.

La radicalisation touche tous les secteurs et toutes les catégories d’âge. Elle peut-même s’opérer à l’école. En effet, le ministère a indiqué que 857 cas de suspicions de radicalisation d’élèves ont été signalés par l’Education Nationale lors de l’année scolaire précédentes, 2014-2015. Cette déclaration vient confirmer les informations recueillies dans le journal 20Minutes. En juin dernier, c’est Najat Vallaud-Belkacem qui avait pris la parole sur ce thème en annonçant un chiffre de signalement de radicalisation de 816, soit une donnée légèrement inférieur. Pour le moment, il ne s’agit pas de radicalisation affirmée, mais simplement du suspicions sur certains élèves.

Comment découvre t’on la radicalisation d’un élève ?

Ces signalement de radicalisation interviennent dans un établissement scolaire si des doutes sont remarqués par le personnel enseignant. Mais attention, ces suspicions ne peuvent être prises en compte que si plusieurs signaux indiquent ce statut. Il s’agit alors d’une voie de radicalisation. Cela se remarque notamment par rapport à des messages entre camarades par textos ou sur les réseaux sociaux. Ces messages sont ensuite signalés à des enseignants. Parfois, il s’agit simplement de propos recueillis dans l’établissement lui-même. Les informations recueillies sont ensuite transmises à la personne référante en « radicalisation » de l’académie qui décide ensuite d’alerter la police ou la justice. Ces enfants ciblés sont ensuite envoyés dans des cellules de déradicalisation.

Un guide pour former à la radicalisation des élèves

Si ce phénomène tant à se développer chez les plus jeunes, l’année passée, un livret consacré au phénomène de radicalisation a été diffusé dans tous les établissements de France. Ce texte permet de trouver différents indices comme reconnaître les discours radicalisés, la marginalisation progressive des victimes, une manifestation de la société, un processus d’emprise mentale ou encore la reconnaissance de dérives sectaires. Il faut aussi noter une modification de la vie sentimentale, morale ou même sociale de l’élève.