Actualités
Partager sur

Quotidien: Salhia Brakhlia violemment insultée par un gilet jaune !

Partage
Partager sur Facebook

Salhia Brakhlia a été violemment insultée ce samedi, alors qu'elle se trouvait sur les Champs-Elysées pour suivre la manifestation des Gilets Jaunes.

Salhia Brakhlia, journaliste pour l’émission Quotidien, a suivi les manifestations des « gilets jaunes » ce samedi. A Paris, sur les Champs-Élysées, la journaliste a alors gouter à l’énervement des manifestants. En effet, un gilet jaune a violemment insulté la journaliste. Venue pour récolter les avis des plaignants. MCE vous en dit plus.

Salhia Brakhlia: envoyé aux Champs-Élysées ce samedi

Ce week-end sur les Champs-Élysées, la tension régnait. Les gilets jaunes ont pris d’assaut l’avenue la plus belle de Paris. Afin d’exprimer leur mécontentement. Le but ? continuer d’envoyer des messages de résistance au gouvernement. Mais de nombreux débordements ont eu lieu. Et Salhia Brakhlia en a fait les frais. Vitrines cassées, pavés arrachés et utilisés en tant que projectiles. Feux de signalisation renversés. Barrières de travaux mises a terre. Une atmosphère de chaos faisait la loi sur les Champs.

Salhia Brakhlia: violemment insultée par un gilet jaune

La situation s’avérait compliquée. Aussi, pour les journalistes sur place mais aussi à travers la France entière.
Salhia Brakhlia, journaliste pour l’émission Quotidien (TMC). A fait son retour sur le plateau de l’émission ce lundi 26 novembre. Elle a alors raconté son expérience parisienne. « En passant une journée avec les gilets jaunes, on a pu dialoguer. Et on a pris le temps de dialoguer. Mais il y a eu quelques moments de tension. Par exemple quand ce monsieur a fait ça. » à commencé a expliquer la journaliste. Ensuite, on la voit alors se faire arroser par un homme. Puis aussi, se faire attraper par un manifestant. Les images parlent ensuite d’elles-mêmes.

Le manifestant déclare a Salhia Brakhlia: « Quotidien ennemi du peuple. Vive la France ! Vous êtes une grosse p***. Et je suis fier de vous le dire. » Puis d’autres manifestants ont repris la parole: « Nous on n’accepte pas ça. On est pacifique ! » Les propos ont ensuite été confirmés par Salhia Brakhlia en direct. Elle déclare: « Ce monsieur ne représente pas bien les gilets jaunes. Et c’est tant mieux. » a conclu la journaliste.