fbpx
Actualités
Partager sur

Préfecture: il sauve une caissière d’un braquage armé mais voit son titre de séjour refusé

Préfecture: il sauve une caissière d’un braquage armé mais voit son titre de séjour refusé

Un marocain de 42 ans a vu la préfecture des Pyrénées-Orientales lui refuser son titre de séjour alors qu'il y a moins de deux semaines, il a reçu une médaille pour son courage.

Najim Benamar n’en revient pas. Si ce nom ne vous dit probablement rien, ce marocain installé à Perpignan depuis près de quatre ans vient de recevoir la médaille de bronze pour son courage et son dévouement. Cette décoration, qui a été remise par la préfecture des Pyrénées-Orientales le 28 octobre dernier, le félicitait d’avoir fait fuir un braqueur armé d’une supérette de la ville, qui menaçait la caissière du magasin avec son arme. Un acte de courage héroïque dont l’homme peut s’enorgueillir. Mais lundi 9 novembre, celui a appris que son titre de séjour de longue durée vient de lui être refusé… par la préfecture.

L'homme n'en revient toujours pas de la réponse qu'il a eu
L’homme n’en revient toujours pas de la réponse qu’il a eu

La préfecture l’envoie valser avec un motif douteux

Malgré son acte de bravoure, le site internet de France Bleu explique que la préfecture considérait que l’homme ne parlait pas assez bien le Français. C’est sur ce motif que le refus de son titre de séjour lui a été annoncé. « On m’a dit: retourne à l’école. Mais j’ai déjà un diplôme », explique Najim Benamar à la radio, alors que celui-ci ne décolère pas. Il espérait d’ailleurs, au même titre que le héros de l’Hyper Casher, Lassana Bathily, voir sa demande acceptée par la préfecture. Le malien, qui au mois de janvier 2015 avait sauvé plusieurs personnes, avait obtenu la nationalité française.

L’homme a formulé une nouvelle demande

Si Najim Benamar ne demande pas la nationalité, il aurait au moins espéré que son titre de séjour longue durée soit accepté par la préfecture des Pyrénées Orientales. Celui-ci a d’ailleurs formulé une nouvelle demande. Il a cette fois-ci apposé sa nouvelle médaille afin de faire valoir ce qui lui revient légalement. Sur France Bleu, c’est sa belle-soeur Farida, qui l’assiste dans les démarches, qui déclare : « On nous avait dit à l’époque qu’il pouvait avoir la nationalité française. Certes c’est la première fois qu’on fait cette demande pour un visa de 10 ans, mais on lui refuse. Pourquoi ? Parce qu’il ne parle pas bien ? Nous, on le voit au quotidien, il se débrouille ! ».

Crédits photo: BFMTV et France Bleu