fbpx
Actualités
Partager sur

Pompier: il filmait ses collègues féminines sous les douches

Pompier: il filmait ses collègues féminines sous les douches

Un pompier de la région parisienne a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour avoir filmé ses collègues féminine sous les douches.

S’il est bien connu que la vie de pompier et lié d’une grande fraternité entre chacun des soldats du feu. Parfois, cela vire au drame. En 2013, un ex-adjoint du centre de secours de Montigny-lès-Cormeilles a été pris en train d’installer des mini-caméras pour filmer en douce les femmes de la caserne sous la douche. Vendredi 6 novembre, le tribunal correctionnel de Pontoise l’a condamné à 18 mois de prison avec sursis explique le Parisien/Aujourd’hui. Il sera mis à l’épreuve pendant trois ans durant lesquels il devra suivre des soins psychologiques et devra indemniser trois de ses victimes à hauteur de 800 euros chacune.

Un petit trou dans le mur pour un accès au douche

C’est en découvrant par hasard le petit trou dans un des casiers de la caserne qu’une caporal-chef, victime du voyeur, a eu les premiers soupçons. Le 8 avril elle porte plainte après avoir découvert qu’une petite caméra se glissait dans ce petit trou dans les douches. Suite à cette plainte, l’adjoint du commandant se rend directement au commissariat et se dénonce. Il est alors placé en garde à vue. Une perquisition est ensuite menée à son domicile et les autorités y découvrent deux mini-caméras qui servaient au pompiers pour filmer ses collègues féminines sous la douche.

Le statut de pompier féminin en cause ?

Lors du procès, l’homme a expliqué que les vidéos avaient été directement supprimées après le visionnage, expliquant que ce type d’images lui donnait de la « vivacité ». Mais à la barre ce qui a surtout marqué les esprits, c’est le témoignage de la jeune caporal victime de son collègue pompier pervers: « Je ne pensais pas que cela allait autant remonter », a-t-elle déclaré, avant qu’une des ses collègues ajoute: « Au début, nous n’avons pas été très soutenues par notre hiérarchie. Nous nous sommes senties trahies, nous avions confiance en lui ».

Des images pédophiles retrouvées sur le PC du pompier

Le PC du pompier incriminé a été scrupuleusement fouillé par les autorités. Il y aurait été retrouvé des images pédophiles, ce qu’il a admis à la barre. Pour ces actes de voyeurisme, le pompier a été rétrogradé de quatre échelons. Mais rien n’a été évoqué concernant les images à caractère pédophile: « La constitution de partie civile du Sdis avait été rejetée et nous n’avions pas connaissance de ces images. Dès lundi, nous contactons notre avocat pour déterminer si le statut d’agent public est compatible avec la condamnation », a déclaré le colonel Delannoy, qui dirige le Sdis 95, au journaliste de RTL.