Actualités
Partager sur

Pédophilie: huit mois de sursis pour une femme qui séduisait des adolescents sur internet

Pédophilie: huit mois de sursis pour une femme qui séduisait des adolescents sur internet
Partage
Partager sur Facebook

Une mère de famille a été condamnée lundi 1 février 2016 à 8 mois de prison avec sursis pour avoir séduit des jeunes garçons sur internet

Le tribunal de La Roche-sur-Lyon en Vendée a condamnée une quadragénaire à huit mois de prison avec sursis. La femme aurait séduit des garçons sur internet en se faisant passer pour une jeune fille de 19 ans.

Elle séduit des ados sur internet et prend huit mois avec sursis

Une quadragénaire a été condamnée lundi par le tribunal en Vendée à huit mois de prison avec sursis pour corruption de mineurs. Elle a été condamnée avoir séduit des adolescents. La mère de famille fréquentait quotidiennement les sites de jeux vidéo. La ou chaque jour des adolescents échangent sur les nouveautés. Pendant deux ans la mère de famille âgée d’une quarantaine d’année séduisait les adolescents sous le pseudonyme de Bella, 19 ans. La femme possessive et jalouse rapporte BFM TV envoyait quotidiennement des messages aux adolescents. La mère de famille aurait envoyé à l’un des ados pas moins de 8 800 SMS rapporte BFM TV.

Des victimes choquées

La mère de l’une des victimes aurait donné l’alerte. « Elle aurait surpris son fils en train de se masturber au téléphone » rapporte BFM TV. Plusieurs victimes totalement choquées seraient tombées dans le piège de Bella, la mère de famille. La mère de famille a exprimé sa honte, mais aussi le fait que son mari la trompait lors de son procès. La quadragénaire devrait être prochainement inscrite au fichier national des délinquants sexuels.

La pédophilie féminine encore tabou dans la justice française?

Cette affaire n’est pas nouvelle, seulement le cas de pédophilie féminine semble plus difficile à juger. Dans une interview donné à Atlantico et publié en janvier 2014, Philippe Genuit, psychologue clinicien au Centre Ressource pour les Intervenants auprès des Auteurs de violences Sexuelles précise que « actuellement en France, la procédure judiciaire n’irait pas jusqu’au bout. Si un enfant est abusé par un adulte, le plus souvent dans le cadre actuel, et qu’il s’agit d’un homme, alors l’affaire est entendue. Lorsque c’est une femme, la chose est bien plus difficile à entendre ».