fbpx
Actualités
Partager sur

Paris: un ado lance des bouteilles d’acide sur les clients d’un restaurant !

1000 Paris terrasse ado attaque acide

Drôle de notion de l'amusement pour cet ado de 14 ans. Dans Paris il a envoyé des bouteilles d'acide depuis sa chambre sur des clients en terrasse.

Dans le 16ème arrondissement de Paris, un ado de 14 ans s’est amusé à lancer des bouteilles d’acides sur les clients d’un restaurant en dessous. Heureusement, il n’y a pas eu de blessés. Selon FranceInfo qui a rapporté l’information, l’adolescent doit être présenté au juge des enfants aujourd’hui, vendredi 4 août. Décidément, on ne sait plus comment s’amuser aujourd’hui !

 

Paris : un ado jette quatre bouteilles d’acide

 

Mercredi soir vers 21h, un jeune adolescent de 14 ans s’est amusé à jeter trois bouteilles en plastique remplie d’un liquide inconnu. Ces bouteilles se sont fracassées sur la terrasse du restaurant La Belle Armée en bas de chez lui. Puis plus tard, il en aurait lancé une quatrième dans sa rue, l’avenue de la Grande Armée, proche de l’Arc de Triomphe, qui heureusement n’a pas fait de victimes.

En effet, la préfecture de Paris a demander au laboratoire de la préfecture de se rendre sur place. Une fois arrivée, ils ont confirmé la présence d’acide dans les contenants. Mais cependant, le contenu exact des différents flacons n’a pas été dévoilé. L’enfant a été mis en garde à vue avec son père. Heureusement le père a été libéré jeudi soir.

 

Paris : une possible mise en examen ?

 

C’est ce qui serait le plus probable. L’adolescent a été déféré et doit être présenté à un juge des enfants pour être mis en examen. Il sera également pris en charge par la PJJ, la police des enfants. Le terme officiel de sa mise en examen est « la mise en place d’une mesure judiciaire d’investigation éducative« .

Ce n’est pas la première fois que des jeunes s’amusent avec ce genre de blague. Quand ce ne va pas plus loin ! Par exemple, récemment, un groupe de jeune a tenté de voler les cartes de crédit de passantes en utilisant un rat mort comme outils de diversion. Une technique maligne qui était utilisée à des fins malsaines. Rappelons qu’heureusement, les quatre bouteilles d’acide n’ont fait aucune victime. Mais il s’agit quand même d’un acte d’inconscience pure.