fbpx
Actualités
Partager sur

Onze attentats auraient été déjoués en France(vidéo)

Onze attentats auraient été déjoués en France

Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a indiqué que onze attentats avaient été déjoués sur le sol français en 2015

Dimanche 24 janvier 2016, invité à l’émission C politique, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a affirmé que pas moins de onze attentats avaient été déjoués.

Bernard Cazeneuve annonce onze attentats déjoués

Un bilan tout de même inquiétant, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a indiqué que onze attentats avaient été déjoués. Et depuis le printemps dernier, six attentats auraient été déjoués. « Un certain nombre était commandité par ceux qui nous ont frappés le 13 novembre, les mêmes acteurs » a affirmé Bernard Cazeneuve. Ce qui indique bien que les attentats avaient été soigneusement préparés. Dans ces attaques « une tuerie dans des rues et une attaque contre un concert, dans une salle de spectacle ont été déjouées ». Pas moins de 18 filières ont été démantelées rapporte le ministre de l’intérieur. Depuis le courant 2015, les forces de l’ordre ont procédé à 400 assignations a résidences, et 500 armes auraient été saisies.
Bernard Cazeneuve : « Onze attentats ont été déjoués en 2015 » sur le sol français

L’état d’urgence prolongé

Alors qu’une nouvelle vidéo de Daech menace la France, le ministre de l’intérieur a réaffirmé sa volonté d’éradiquer la menace terroriste. « Nous allons mettre une pression considérable sur les institutions et les Etats membres de l’Union européenne. » Alors qu’une réunion doit se tenir ce lundi a Amsterdam pour évoquer la menace terroriste, le ministre de l’intérieur a précisé sur France 5, « nous sortions de la réunion avec un projet de calendrier ». Concernant le plan d’état d’urgence qui devait se finir courant février 2015 pourrait lui, bien être prolongé. « Quand je m’endors et que je rêve, je ne rêve pas de l’état d’urgence, mais d’un pays qui a retrouvé sa sérénité, et qui a gagné sa guerre contre le terrorisme,L’état d’urgence n’est pas une fin, mais un moyen » a précisé le ministre de l’intérieur sur France5.