fbpx
Actualités
Partager sur

Nord: un étudiant en médecine retrouvé mort après 10 jours de disparition

Nord: un étudiant en médecine retrouvé mort après 10 jours de disparition
Partager
Partager sur Facebook

Cela faisait 10 jours que l'étudiant n'avait pas donné de nouvelle. Mais mardi, son corps a été repêché dans un étang du village de Wavrechain-sous-Faulx.

Cela faisait dix jours que l’étudiant Jean-Baptiste Pignède, étudiant en médecine de 18 ans, avait disparu. Mais le dénouement n’est pas enthousiasmant. En effet, après 10 jours de recherches lancées par la police et les proches de la vicitme, le corps de l’étudiant a été retrouvé sans vie, mardi en milieu d’après-midi, dans un étang du village de Wavrechain-sous-Faulx dans le Nord de la France. Le dernier endroit où le jeune homme avait été vu en vie. Un triste dénouement qui choque toute une région. C’est la rédaction de France 3 Nord-Pas-de-Calais qui a dévoilé cette information.

L’étudiant était fortement alcoolisé

Le média locale explique que l’identification du corps confirme l’identité de la victime qui a été découverte dans l’étang, une zone qui appartient au site du camping L’Orée du Parc. La veille de sa disparition, l’étudiant participait dans ce même camping, à une soirée en compagnie de ses camarades de promotion de l’université de médecine. Selon les informations fournies à France 3 Nord-Pas-de-Calais, le jeune homme était déjà dans un état d’ébriété avancé et avait dû être raccompagné à sa toile de tente seulement une heure après le début de la fête étudiante.

Une enquête va être lancée

« Une autopsie va être réalisée dans les prochaines heures ainsi que des analyses de sang. En l’état actuel, aucune piste n’est écartée à ce jour afin de déterminer les causes du décès du jeune Jean-Baptiste Pignède », a indiqué le tribunal de Valenciennes sous la parole du vice-procureur de la République qui, lundi dernier, avait lancé une information judiciaire pour disparition inquiétante. Depuis la disparition de l’étudiant, des milliers de personnes s’étaient mobilisées, dont les membres de sa famille, pour retrouver la piste de la pauvre victime. Mais la police a retrouvé le corps avant tout le monde.